De la vallé des Roses à la vallée Heureuse...

(réalisé) (partager)
Trek de 6 jours de Bou Taghrar à Agouti (Aït Boughemez), soit une traversée sud-nord de l'Atlas marocain, via le sommet du M'Goun. Carnet de route à 4 mains, retranscrit ici avec quelques images.
randonnée/trek
Quand : 23/05/14
Durée : 6 jours
Distance totale : 98.6km
Carnet créé par karukera le 02 janv.
574 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : Tarzout (mise à jour : 02 janv.)

Distance section : 10.2km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Tarzout (mise à jour : 02 janv.)

Mardi 27 mai : Remontée des gorges

Réveil 7h pour le 2ème jour de marche. Les bobos de la veille ont l'air d'être sous contrôle de part et d'autre. Petit déj' et on repart les pieds dans l'eau, escortés d'une mule et de 3 vachettes.
 
Tiranimine qui s'étire, et l'oued, et l'oued, et l'oued, qui serpente entre des gorges dans ces montagnes aux mille couleurs.
 
L'eau est toujours aussi fraîche, mais les traversées du torrent commencent à être usantes à force. Les contrastes de couleurs sont magnifiques, et il fait très beau. On voit énormément d'oiseaux au bord de l'oued, genre de martins au ventre jaune qui font des allers-retours au raz de l'eau et tourbillonnent de tous cotés.
Entrée des gorges d'Achabou
Entrée des gorges d'Achabou
 
Aïn Ifsfas, qui nous annonce les gorges... Enfin! C'est le tronçon de la grande incertitude... on est à peine fin mai, on va devoir passer à contre-courant, et il n'y a pas d'échappatoire. Si l'eau est trop haute on devra faire demi-tour.

L'oued se faufile entre les parois qu'il a creusées en des gorges majestueuses. L'eau m'arrive aux genoux, ça va, c'est presque trop facile! (Ou pas...)

Décor de cinéma. L'eau claire s'écoule, et on slalome d'une rive à l'autre, à contre-courant, au fil des virages. Qu'est ce que ça doit être quand l'eau monte!
On s'arrête à Tarzout, à la sortie des gorges.
 
Et ça passe!
Et ça passe!
Tarzout. Dans ce tout petit village de 4 familles, perché à flanc de montagne 40m au dessus de l'oued, une famille nous accueille dans leur modeste maison, on va pouvoir se reposer.

Quelques couvertures au sol, le thé préparé par Zrâ pendant que la mère prie sur un tapis à coté de nous.

Zrâ cuisine ce qu'Aïcha (la belle-fille?) prépare, pendant qu'Ardiya (?!) nous fait des sourires et que Klâ (??!) est occupée à filer du poil de chèvre en crachant dessus (???). Bref, on n'a pas tout compris, mais ce repas était excellent de simplicité, le pain parfait qu'on pourra leur acheter, elles ont aimé les abricots secs, et maintenant on fait la sieste!

1h plus tard, réveil précipité. Entre notre pain moisi et les oeufs de nos hôtesses, je ne sais pas qui est coupable mais le résultat est radical: j'ai retapissé le sol de terre battue et manqué faire un beau vagal, tout va bien!


Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017