De l'océan à la méditerrannée par la haute route des Pyrénées

(réalisé) share(partager)
"Le monde hors des sentiers battus" est le titre du premier Carnet d'Aventure de juin-juillet 2005. Je viens de recevoir le 41eme et je n'en ai pas loupé un. Avant CA Il y avait même, "carnets d'expés"...
Beaucoup de voyages, d'aventures qui me font rêver et m'ont donnés envie de partir moi aussi.
Relier l'océan à la méditerranée, est un symbole une image, je ne sais comment le décrire, qui m'attire. Emprunter la haute route des Pyrénées (HRP) pour faire le lien : le top. La HRP est un superbe itinéraire d'altitude, d'environ 750km avec une variété de paysages insoupçonnés.
Départ d'Hendaye le 13/07/15 arrivée Banyuls le 12/08/15
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Covoiturage de Grenoble à Bayonne une seule voiture train de Bayonne à Hendaye pour l'aller. Train de Cerbère à Perpignan Covoiturage de Perpignan à Grenoble une seule voiture pour le retour
randonnée/trek
Quand : 13/07/15
Durée : 31 jours
Distance totale : 741.8km
Carnet créé par Patrick G le 28 sept. 2015
modifié le 30 nov. 2015
15425 lecteur(s) - 85
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le topo : 19 Conangle bis (mise à jour : 02 nov. 2015)

Distance section : 10.8km

Description :

Conangle, lac Redon, Conangle

Dénivelé + 830 -830
Distance 11km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 19 Conangle bis (mise à jour : 02 nov. 2015)

31 juillet 2015

Incroyable et mémorable le petit déjeuner de Marcs. Durant une heure, il a englouti tout ce qui se trouvait sur les tables. : Tartines de confiture, biscuits, madeleines, jambon, fromage…et quand il n’a plus pu rien avaler, il s’est préparé 6 sandwichs, emballés rapidement dans son sac !!
« I’m very happy »« A cup of tea with milk » (en réalité il a dû en boire 5 ou 6, sans compter le jus d’orange) Avec son budget restreint, son grand gabarit et la dépense d’énergie quotidienne sur cette traversée, ça devait faire un moment qu’il ne s’alimentait pas suffisamment….
Il nous quitte sur cette parole de bienheureux :: « I ate for three weeks, thank you very much »
 
Je fais l’aller et retour à Vielha  (à 20 mn avec le bus du parc des Ancantats) pour me ravitailler.
Le bulletin météo annonce une accalmie pour l’après midi et, vers 15h, je pars pour rejoindre le refuge de la Restanca annoncé à 4 heures de marche.
Je croise, peu après mon départ, un couple de français aussi trempé que moi la veille, qui me déconseille de persévérer : il n’y a plus de sentiers, les torrents sont en crue.
20 minutes plus tard je suis trempé. Je continue la tête dans ma capuche, je franchis un torrent, effectivement en crue… L’orage éclate. J’arrive à un Lac et m’abrite un instant derrière un poste météo en me disant que si la foudre tombe, elle le fera sur l’antenne plutôt que sur moi...
J’entame le contournement du lac, mais quelque chose ne va pas. Je fais un point carte, erreur : je ne suis pas au lac de Rius mais l’Estanh de Redon.
17h30 demi-tour, 19h au refuge et ma fierté qui en a pris un coup. 4 heures d’efforts inutiles, non sans risque, pour revenir au point de départ… C’est ce qui s’appelle une leçon….…
 
 





Section précédente Section suivante
Commentaires
share posté le 21 nov. 2015
Bertrand
Quand on sait faire demi tour après quatre heures d'effort inutiles sous des trombes d'eau, on est forcément un gars bien. Ce fut un plaisir de te croiser et de t'offrir l'hébergement à Mont Louis. A bientôt j'en suis sûr. Bertrand.
Invité (utilisateur non inscrit)

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017