Bikerafing - Combo VTT et packraft dans les Alpes

(réalisé) share(partager)
Conjuguer le vélo avec une autre activité, ça devient presque une habitude ! Cette fois, c’est un combo VTT et packraft que nous avons exploré, à quelques pas de la rédaction. Encore de quoi s’émerveiller et changer de regard, dans un cadre pourtant maintes fois parcouru.
VTT / kayak gonflable
Quand : 27/06/20
Durée : 5 jours
Distance globale : 174km
Dénivelées : +4099m / -4102m
Alti min/max : 464m/2023m
Carnet créé par Anthony le 17 juin
modifié le 26 sept.
Coup de coeur ! 655 lecteur(s) - 7
Vue d'ensemble

Le topo : J3 (mise à jour : 25 sept.)

Distance section : 37km
Dénivelées section : +955m / -222m
Section Alti min/max : 464m/1239m
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J3 (mise à jour : 25 sept.)

Cocorico : réveil pas si matinal bien qu'aujourd'hui nous devons atteindre notre terminus : Sisteron. Comme à l'accoutumée, on ne se presse pas vraiment, malgré une carotte très motivante : boire une bière là-bas ! Voire manger une pizza dans nos rêves les plus fous.

Toutefois, le rythme de la Durance ralentit peu à peu à l’approche de Sisteron, et nous avec. Le cours d’eau se tortille en méandres, comme s’il jouait la montre. Avouons que le terminus est à la fois attractif et rebutant : attractif pour sa bière, mais il signe la fin de la navigation paisible... Donc le début du vélo sous un soleil de plomb. Qu'à cela ne tienne, on continue de profiter d'une dernière matinée sur la Durance.
J3
J3
J3
J3
J3
La joie d'arriver à Sisteron.
La joie d'arriver à Sisteron.
Voilà, la citadelle de Sisteron apparaît et signe la fin de notre descente en packraft. Il faut à présent se remettre en mode VTT pour remonter vers le nord, en passant par les montagnes voisines. Nous trouvons une énergie phénoménale pour cette transition packraft vers VTT. Pourquoi ? Pour arriver en ville avant que la dernière pizzéria ne ferme ! Branle-bas de combat, nous interrogeons tous les passants pour trouver notre bonheur : pizza, bière, glace.
Le climax du trip.
Le climax du trip.
Bien rassasiés, nous entamons la montée vers le massif des Monges. Enfin moi, c'est plutôt la montée qui m'entame : je me sens comme cloué au sol. La faute au repas ou à la chaleur ? En tout cas, j'y laisse quelques litres de sueurs. Je songe encore au calme et à la tranquillité de la Durance. Quel changement de rythme ! Heureusement, le décor partagé entre Provence et montagne est toujours aussi séduisant, et motivant.
Sisteron : le rocher de la Baume.
Sisteron : le rocher de la Baume.
Sisteron et son imposante citadelle.
Sisteron et son imposante citadelle.
Entre Provence...
Entre Provence...
... et montagne.
... et montagne.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61