32 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Descente du Rhin en kayak de mer Escapade en solitaire depuis la gare de Valendas-Sagogn, en Suisse, jusqu'au Harvinglievt, aux Pays-Bas, aux portes de la mer du Nord. Périple effectué du 05 au 25 mai 2019. Cette expédition d'un peu moins 1 200 km, m'a conduit à la frontière de 6 pays : Suisse, Liechtenstein, Autriche, Allemagne, France, Pays-Bas. La navigation s'est déroulée dans les gorges du Rhin antérieur, jusqu'à la confluence avec le Rhin postérieur, entre Bonaduz et Tamins. Le Rhin alpin ainsi formé dévale jusqu'au lac de Constance que j'ai traversé par la rive sud, pour rejoindre ensuite les fameuse chutes du Rhin, en aval de Schaffhouse. Le voyage se poursuit au rythme des barrages,  des portages et des bivouacs jusqu'après Strasbourg. Le dernier barrage franchit, la navigation se prolonge jusqu'à Pannerden au nord (Pays-Bas) et Milligen aan de Rijn au sud (Pays-Bas), là où le fleuve se scinde en deux. Vers l'ouest c'est le Waal, que j'ai suivi, et au nord ouest c'est le canal de Pannerden. Puis le Waal devient la Boven-Merwede (Merwede supérieure), à Woudrichem, puis la Nieuwe Merwede (Nouvelle Merwede) et enfin la Hollands Diep, à peu près au niveau de la confluence avec l'Amer, avant les ponts de Moerdijk, pour enfin devenir le Haringvliet. A partir de Bâles, et ce jusqu'à la séparation entre la Beneden Merwede et la Nieuwe Merwede, j'ai fait face à un trafic intense et incessant, jour et nuit. Les transporteurs de plus de 100 mètres, voire plus de 200 mètres, étaient légion, transportant sable, béton, charbon, minerais divers, gaz, voitures, tracteurs, camionnettes, containers par centaines. Je me suis ainsi rendu compte que le Rhin n'a pas usurpé sa réputation et qu'il est bien l'une des voies navigables les plus fréquentées au monde.
Voir le carnet
Valendas - Sagogn (CH). En aval après la gare.
Descente du Rhin en kayak de mer
21 jours
1188 km
par Rikou
11
Je suis rentré il y a quelques jours d’une traversée pédestre en solitaire des Balkans à la croisée des différents pays d’ex-Yougoslavie : de la Croatie à l’Albanie en passant par la Bosnie, le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine du Nord. Au total j’ai marché 39 jours et parcouru 1300 km pour environ 60 000 m de dénivelés avec le minimum dans mon sac à dos (3,8 kg). L’idée était de prendre le pouls de ces jeunes pays qui gardent encore bien en tête les guerres d’indépendance terminées depuis 25 ans seulement. J’ai traversé des zones minées et des frontières interdites bien loin des sentiers battus. J’ai rencontré l’ours alors que j’étais seul en montagne. J’ai gravi les points culminants majeurs des différents massifs tel le Maja e Jezerce en Albanie quand l’hiver tardif en rendait difficile l’ascension. J’ai rencontré des locaux au cœur sur la main toujours là pour me venir en aide ou pour m’accueillir comme ce fut le cas par exemple en Albanie alors que j’étais cloué au lit et perfusé, affaibli par une dysenterie. J’ai vécu des moments formidables, catalysés par le fait d’aller seul, dormi et soupé chez l’habitant à de nombreuses reprises, passé des montagnes où le plus dur était d’arriver à s’arracher au paysage pour finalement débarquer à Tirana comme si j’émergeais d’un long et doux cours d’histoire géographie. On a tendance à amputer les Alpes du côté de la frontière slovène. Erreur ! Les pays balkaniques ne sont pas gangrénés et le massif se prolonge tout en beauté et en culture le long de la mer Adriatique. 
Voir le carnet
Grande traversée des Balkans à pied
Grande traversée des Balkans à pied
45 jours
1335 km
par jerem38
11
Circuit de 11 jours en autonomie et en solo
Voir le carnet
L'un des plus beau moments de cette itinérance, malheureusement un peu gâchée par un ciel souvent couvert et beaucoup de vent (de face!)
SKI RANDO NORDIQUE LAPONIE SUEDOISE
11 jours
399 km
par ASSY74
10
Trip seul  à VTT dans le bush en Zambie Habitant en Afrique du Sud, je suis parti  seul en Zambie, dans une région peu (voire pas) touristique, au sud-est du pays. L’idée était de partir de la petite ville de Livingstone, tout près des impressionnantes chutes Victoria et du mythique fleuve Zambèze, pour atteindre puis longer le Lac Kariba, long de plusieurs centaines de kilomètres, en aval des chutes. Avant d’atteindre le lac, je devais traverser une zone très rurale d’environ 250 km, où se trouvent des dizaines de petits villages isolés, accessibles parfois uniquement à pied où à vélo. Aucune carte suffisamment détaillée n’étant disponible, heureusement Andrew, un Zambien de Livingstone rencontré la veille de mon départ, avait pu me donner quelques noms de villages sur mon chemin, m’obligeant à progresser village après village, sans donc savoir précisément où je me situais sur une carte, et n’ayant qu’une très vague idée de la distance (ou de la durée) qui séparait deux villages : parfois une personne me disait 5 km, une autre 20 km… Andrew m’avait donné également quelques noms de chefs de village et de professeurs chez qui je pourrais éventuellement bivouaquer car je souhaitais dormir à proximité d’habitations, par sécurité au départ mais aussi pour rencontrer des gens. La plupart du temps, ils me proposaient de dîner avec eux ; toujours très sympa de partager leur quotidien et d’avoir le temps de discuter. C’était généralement des gens intéressants, intelligents, respectés dans le village, qui avaient étudié un minimum, sachant donc parler anglais, curieux de me rencontrer, et surtout se demandant ce que je faisais là !
Voir le carnet
Trip  seul à VTT dans le bush en Zambie
Trip seul à VTT dans le bush en Zambie
10 jours
279 km
par Patrick
10