22 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
"Nos petites reines libert'air" est une aventure à travers les Amériques, découpées en deux parties pour une durée de 11 mois. La première partie de ce voyage consiste à la découverte de la côte ouest de l'Amérique du Nord et du Canada pour pratiquer du kitesurf. L'idée étant de se déplacer en vélo-remorque pour explorer divers spots sauvages ou non. La magie de cette itinérante sur la côte Ouest américaine c'est la diversité des plans d'eau. Les sites de kite seront en pleine mer, sur des rivières, des lacs et des estuaires.  Cette première partie débute à Vancouver et se termine à San-Francisco. Elle aura une durée approximative de 5 mois. La seconde partie du voyage consiste à voyager uniquement avec les vélos (bye bye la remorque).  Elle se poursuit en Amérique du Sud.  Nous traverserons divers pays : Argentine, Chili, Bolivie, Equateur et Pérou.. Dans cette double aventure nous prévoyons de dormir la majorité du temps en tente mais espérons être hébergés via les réseaux warmshower, ou via helpX. Le transport en VTT nous parait être le meilleur moyen de voyager. En effet, il va nous permettre de transporter nos affaires, avaler des kilomètres, se déplacer à moindre frais et avoir, tout simplement, la joie de pratiquer le vélo et le temps de contempler le monde ! Voici le lien vers notre site internet : https://roulervoler.wixsite.com/petitesreineslibertr
Voir le carnet
Rouler Voler, un voyage d'un an en vélo/kite en Amérique
Rouler Voler, un voyage d'un an en vélo/kite en Amérique
330 jours
4
Pédaler sous un beau soleil méditerranéen, à mi-chemin entre l’Europe et l’Afrique, humant les douces odeurs d’eucalyptus et d’olivier tout en profitant de magnifiques panoramas sur des côtes rocheuses et montagneuses … Tel est le projet 2019 de Didier, cyclovoyageur landais. Petite particularité pour cette nouvelle aventure : son fils aîné, Loïc, va l’accompagner pour son premier biketrip. Loïc, c’est moi, jeune ingénieur de 25 ans qui s’apprête à découvrir le monde de la randonnée à vélo. Année après année, j’ai toujours suivi les voyages de mon père par conversations familiales WhatsApp pendant que je terminais mes études et que lui parcourait le littoral atlantique le long de la Vélodyssée,  le Lot et le Tarn ou encore la Dordogne. Aussitôt installé en région parisienne avec un poste d’ingénieur débutant, je me lance ! Je commence à préparer mes premières vacances d’été en tant que jeune travailleur : ce sera deux semaines à arpenter le littoral sarde. Et en mai 2019, malgré un accident avec une voiture alors que je circulais à vélo trois mois avant le voyage, c’est bien sur le ferry à Toulon que j’embarque avec mon père (avec un vélo tout juste réparé !). Direction Porto Torres, au Nord-Ouest de la Sardaigne ! Parce que c'est une opportunité trop rarement donnée de se retrouver avec soi-même, le voyage à vélo est une magnifique façon de découvrir de nouveaux paysages. Le relief sarde bien plus escarpé que je ne le croyais m'a permis de réaliser que la véritable beauté de la nature reposait dans la façon que l'on avait de l'aborder. C'est de ce cheminement de pensée et de sentiment le long des côtes de la Sardaigne dont parle notre récit. 
Voir le carnet
Après une côte coriace sous un soleil de plomb, nous admirons la baie de Buggerru coincée entre mer et montagnes
La Sardaigne à vélo entre père & fils
14 jours
1084 km
4
Voir le carnet
Première expérience de bikepacking dans le Pilat
Première expérience de bikepacking dans le Pilat
3 jours
96.1 km
4
Je viens de terminer un tour d’Europe de plus de quatre mille kilomètres, seule. Ceci avec un vélo de route sur lequel a été ajoutée une assistance électrique afin de prendre en charge le poids important des bagages étant donné que je suis une quinquagénaire sans entraînement avec des genoux déjà un peu fatigués. "Ahhh, mais tu as un vélo électrique!" - "Non, j'ai une batterie que j'économise pour avoir la possibilité d'aller loin et qui m'aide pour soulager mes genoux et gérer le poids des bagages". L'aventure - c'est quoi en fait? N’est-ce pas un ensemble d'activités et d'expériences qui comportent une forme de risque et qui vous mettent face à l'imprévu à et à vous-même ? A chacun sa façon de se dépasser. Il n'est pas nécessaire de grimper l'Everest, un tour d'Europe avec un vélo acheté sur le Bon Coin seule sans connaissances particulières en mécanique avec juste une tente, un téléphone et quelques cartes suffit. Et quoi qu'il arrive - avec ou sans aide - il faut pédaler et assurer... Ainsi je suis partie en 2020 de Bordeaux en passant par la VélOdyssée, la Vélo Francette puis l’Eurovélo 6 jusqu’au lac de Constance. Vu que j’ai adoré ce type de voyage je suis repartie en août 2021 pendant deux mois et demie de Stuttgart en suivant l’Eurovélo 6 jusqu’à Negotin en Serbie. Le retour vers la France a été une odyssée rocambolesque à travers la Bulgarie, la Grèce et l'Italie incluant des transports en commun locaux de tous genres et le déplacement à vélo dans des lieux parfois bien hostiles... Du vrai voyage, quoi. Celui qui vous fait et non le contraire…
Voir le carnet
Une femme, un vélo, un tour d'Europe: partie 1/2
Une femme, un vélo, un tour d'Europe: partie 1/2
116 jours
1621 km
par Mica
4