48 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Difficile de décrire trois jours de rando en quelques lignes. Les traces à suivre sont nettoyées et quasiment parfaites, avec un GPS vous ne pourrez pas vous tromper car on suit souvent des parcours balisés. Par contre, je peux vous donner le ressenti et là franchement, c'est une pure merveille : pas trop dur, pas trop technique, un savant mélange de plat, de grimpettes, de raidillons, de bonnes côtes et de descentes dans lesquelles on peut s'éclater (mais pas trop). La météo fut clémente et idéale (sans pluie, tempérée) mais fraîche quand même avec 8° le matin quand on partait pour finir la journée sur du plein soleil. Partant normalement de La Bourboule, nous avons reculé le départ de 5 km pour équilibrer un peu les étapes (33 km, 36 km et 42 km) . On s'est donc arrangé avec notre hôtel de retour (La Cabanne) pour laisser le véhicule sur place. L'autre avantage est que Murat-le-Quaire est en hauteur et la vue est magnifique. A notre grande surprise, pas trop difficile. Il faut un peu d'entraînement, certes, mais on s'attendait à pire. C'est "long" 3 jours : il a fallu pousser, souffrir... faire des pauses, reprendre son souffle et faire le plein d’énergie avec des barres de céréales / abricots. Mais en partant tôt (8h-9h), on a réussi à finir nos journées tranquillement vers 16h à chaque fois, ce qui laisse le temps de préparer la suite et de gérer les imprévus. On est parfois bien seul dans ces magnifiques chemins et forêts du Sancy. Alors prudence surtout si vous n’êtes pas accompagné car on n'a pas croisé grand monde qui aurait pu nous porter secours. Praticable d'avril à octobre, mais attention c'est la montagne. Donc soyez bien préparé tant au point de vue physique que matériel et logistique ! Franchissement de passages aménagés pour les clôtures, en général le vélo passe dessous. Dans la zone "marécage" sur la journée 2, il faut mettre le vélo à l'épaule pour passer la barrière. Il a fallu pousser à quelques endroits - une bonne douzaine - tout dépend de la forme. Après le Verdon l'année dernière qui fut bien plus rude, cette sortie a été une pure merveille ! Ce n'est qu'une suite sans fin de paysages à couper le souffle, de rivières, de cascades, de lacs et de végétation. Les photos vous en donneront un "très petit" aperçu.
Voir le carnet
Tour du puy de Sancy
Tour du puy de Sancy
3 jours
111 km
par Camel
Randonnée de 7 jours dans les Pyrénées au niveau de la vallée d'Aspe. La location des 2 ânes s'est faite à Etsaut (https://garbure.net/). Le transport au départ de la rando a été effectué par les propriétaires. Les 2 ânes ont servi au transport du matériel et de la nourriture sur les 3ers jours. A partir du 4ème jour, un des ânes portait de temps en temps les enfants à tour de rôle sur les chemins pas trop escarpés. Rando bivouac en autonomie alimentaire, même si nous avons fait finalement un petit complément de repas frais (légumes/fruits) à Lescun car on passait devant une épicerie. Il y a de nombreux points d'eau ce qui n'est pas un problème. Mais une vache à eau de 10L est bien pratique si le bivouac n'est pas à proximité d'une source. Les participants à la rando sont : Sébastien / 42 ans Perrine / 41 ans Maëlie / 10ans 1/2 Sarah / 9 ans Selyan / 6 ans 1/2 Chaque section correspond à une journée et la dernière est la description du matériel et des aliments pris pour les repas. La rando avec les ânes et les enfants se fait bien. Dans notre cas heureusement que les enfants marche bien car les Pyrénées ça grimpent (plus que le Vercors fait il y a deux ans) et il n'était pas possible pour eux de monter dessus car les ânes étaient chargés au début. Bien évidemment avec moins d'enfants, il y a moins de repas et d'eau à porter donc ce serait possible. A chacun de voir en fonction de l'âge et du poids des enfant et de leur nombre. Par contre 1 âne = 1 adulte pour les diriger. Souvent quand on évoque l'âne, on pense à tête de mule :-) Oui et non. Ils sont souvent de bonne composition, et s'ils n'avancent pas c'est qu'il y a une bonne raison. Une chose que nous avons compris, c'est qu'ils préfèrent marcher à la fraiche. Les après-midi sous la chaleur étaient souvent galère surtout si ça montait. Ils faisaient 20m et s'arrêtait dans la pente. Autant dire que ça casse sérieusement le rythme et que c'est fatiguant ! Ils sont aussi très gourmand et passe leur temps à croquer la moindre touffe d'herbe même en randonnant. Les rappels à l'ordre sont donc récurrents. L'avantage c'est qu'ils sont autonome, pas besoin de transporter de nourriture, éventuellement quelques friandises suivant les propriétaires. Et surtout il serait impossible sans eux de faire la même chose, car la charge portée n'est pas négligeable. Pour plus d'info et trouver un spot pour en faire, allez sur le site de la fédération française des ânes de randonnées : https://www.ane-et-rando.com/
Voir le carnet
2022-07-Rando pyrénnée avec 2 ânes
2022-07-Rando pyrénnée avec 2 ânes
7 jours
65.7 km
Jeunes mariés, nous prévoyions un voyage d'un an (ou plus) pour traverser l'Amérique du Sud à vélo. Les démissions de nos jobs respectifs sont envoyés, pas de date de retour prévue! Nous partons de Chambéry (Savoie) et allons en vélo jusqu'à Bayonne. Cela va nous permettre de tester notre matos en France. C'est aussi un bon test bagages : nous pourrons nous débarrasser du superflux ou alors parfaire notre équipement (à vouloir trop optimiser le poids, il va peut-être manquer des choses). Petite pause chez des amis puis train jusqu'à Madrid.  Le décollage est prévu pour le 30 octobre.  Arrivée à Buenos Aires en Argentine. Nous prévoyions de descendre un peu sur la côte est pour aller voir les baleines. Ensuite, il s'agit de mettre le vélo dans un bus direction Ushuaïa. C'est alors que l'aventure vélo vélo vélo commence. L'itinéraire n'est pas très bien défini. Nous voulons monter jusqu'en Colombie pour arriver dans les caraibes. Nous avons quelques endroits incontournables par lesquels passer, notamment le désert d'attacama, le sud lipiez et le salar de Uyuni. Nous ne souhaitons pas nous fixer un itinéraire trop précis. Nous avons envie que ce voyage se nourrisse des rencontres, que nos chemins se définissent en fonction des conseils des personnes croisées sur la route. Bien évidemment, nous avons quand même des points de repères. L'excitation commence à nous gagner. Il nous reste un mois pour finioler les derniers préparatifs : se pencher un peu plus sur l'itinéraire, acheter les derniers équipements, lire des livres sur l'histoire politique et économique des pays que nous allons traverser, améliorer notre espagnol... La création du blog est aussi en route. La petite originalité de notre voyage se trouve dans nos sacoches : nous emmenons avec nous une slackline comme médiateur de rencontre (en plus des vélos). Avant le départ, nous fêtons nos 30 ans, une belle façon de dire au revoir à famille et amis. Et que vive le voyage !! Nous sommes preneurs de toute info, conseils ou autre. La suite au prochain épisode. Eline et David
Voir le carnet
Traversée de l'Amérique du Sud à vélo
365 jours
par eline
1
Un petit tour en canoé gonflable entre canal et lac
Voir le carnet
"Canoëtage" Canal Chavières - Lac du Bourget (73)
"Canoëtage" Canal Chavières - Lac du Bourget (73)
0.5 jours
24.2 km
par ASSY74
1