4 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
La vie de parents arrive à grand pas!! On va pas dire qu'on stresse, on est justement très impatients. Beaucoup de questions et de peurs toquent à la tête quand on est assez ... actifs ;) 3 mois déjà qu'on connaît la belle surprise. Alors pour sortir un peu la tête et le reste du corps, on décide de partir en itinérance V.T.T. pour traverser les Alpilles, et aller voir la mer, pendant qu'on est encore sur la selle.   Il y a comme un vent de légèreté, un sentiment de fraîcheur et de nouveauté à arpenter des sentiers inconnus... Une petite aventure comme on les aime, mais cette fois, une première itinérance à trois, avec ce petit être encore bien au chaud <3 Avec le ventre de plus en plus gros, on adapte le V.T.T en y installant une potence haute et réglable, une selle amortie (plus que nécessaire !). Tout cela contribue à une position plus droite que le profil X-country du Lapierre d'Astrid. L'heure n'est pas à la performance mais au confort et au plaisir +++:P La remorque Aevon Kit 80 prête pour mon Cannondale, nous voilà partis pour poser la voiture à Cavaillon. C'est donc avec les sourires grands comme des bananes que nous sillonnons les Alpilles, accompagnés d'un bon vent du nord et un soleil brûlant. Nous avons traversé le massif jusqu'à Arles en passant par les Baux de Provence. Beaucoup de pistes 4x4, longues, quelques fois raides, les chaleurs nous ont donné mentalement du travail, et nous avons dû gérer l'effort, (surtout pour la future mama ;)). Nous nous sommes aussi reposés dans de jolies pinèdes... L'écoute des sensations était notre leitmotiv tout au long du voyage. Une fois Arles traversé, on s'est laissés glisser jusqu'aux Saintes Maries de la Mer par les pistes et petites routes. Le temps de se faire défoncer par les MOUSTIQUES :'(, puis nous avons continué jusqu'à Port St Louis et passé son bac pour viser Miramas.   Il fût ensuite bien difficile de trouver des chemins "sécure", on a dû partager la route avec les motos en "wheeling", les BMW hurlantes et les bandes cyclables absentes... Bref, on a détesté cette fin de route !!! On a alors pris le plan B: prendre un T.E.R. de Miramas jusque Cavaillon, tranquillement. Selon nous, le timing printanier était parfait car les chaleurs commençaient à se faire beaucoup trop sentir et la pratique du V.T.T. aurait été plus compliqué pour Astrid. Ce fût une douce escapade et de jolis souvenirs... p.s 1: nous recommandons le camping Les Bois Flottés super ambiance, délicieuses pizzas et cadre hyper agréable https://www.camping-les-bois-flottes.fr/ p.s 2 : notre bébée va très bien du haut de ses 1 an :D:P<3
Voir le carnet
Traversée des Alpilles et de la Camargue en V.T.T. itinérant à deux... presque 3 ;)
Traversée des Alpilles et de la Camargue en V.T.T. itinérant à deux... presqu...
4 jours
168 km
par kevink
3
Voir le carnet
GR54
11 jours
161 km
par Luc B
2
Cette année l'idée était de partir découvrir notre département, le Finistère (29).  Sur une semaine et à 3 cette fois-ci : Ludo, Ronan et Pierre-Yves qui decouvrait pour la première fois l'itinérance à vélo. - Nous avons rattrapé la véloroute littorale Nord qui mène à Roscoff par le pays Léonard = petites routes tres calmes. - Puis nous avons suivi la voie verte (partie du vélodyssée) qui traverse le département par Morlaix jusqu'à Concarneau à Travers le Parc d'Armorique = ancienne voie de chemin de fer en pleine campagne. - Dans le Sud du département nous avons parcouru la Baie d'Audierne et le Pays Bigouden par la Littorale qui est une voie partagée. Entre Concarneau et Loctudy certaines portions avec beaucoup de véhicules. - la suite du parcours nous fit traverser le Cap Sizun jusqu'à Douarnenez et la Presqu'ile de Crozon = magnifiques vues et routes tres valonnées. - Nous avons fini par prendre une navette bateau jusqu'à Brest... Bilan : - Les vélos ont peu soufferts (2 crevaisons à 3), mais restent limités pour un itinéraire si varié. C'est décidé je change de vélo avec plus de potentiel pour les côtes :-) et plus costaud. - Les hommes ont un peu grincés au départ comme d'habitude. Par la suite le rythme est pris et l'organisation de chacun aussi. - Le Finistère ; Camping sauvage tres tres facile. On connait notre département et on savait à l'avance qu'il est possible de camper partout. On le savait, mais les paysages et les dénivelés sont toujours aussi beaux et variés. Nous avons eu du soleil tout le temps. Capital sympathie +++ de voyager en convoi chargés à 3.
Voir le carnet
2016 - Autour du Finistere
2016 - Autour du Finistere
8 jours
443 km
par ronan
2