8 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Voir le carnet
Tour du Mont-Blanc
Tour du Mont-Blanc
8 jours
124 km
17
Des sources des Saladis aux Martres-de-Veyre sur l'Allier jusqu'à Blois sur la Loire. Soit 436.78 km en 17 jours et un jour de repos - 25.69km /jour   Partir le long du fil de l'eau sans objectif précis. Pour aller voir l'océan peut-être ? Le temps nous manquera, n'étant pas trop au fait de notre vitesse de progression, mais qu'importe le flacon, nous nous sommes enivrés d'oiseaux, de plages de sable, d'îles sauvages, de couchers de soleil, de baignades. Participants 2 adultes Alex et Anne et un chien Joon, 45kgs,  un Berger Blanc Suisse Liste complète du matériel Ici Matériel important emporté - Kayak Gumotex Seawave - idéal pour la rivière, pour le transport en train et suffisamment confortable et solide pour le chien - un réchaud à bois - le bois est un combustible que l'on trouve partout, seul bémol, la difficulté pour l'utiliser sous la pluie et en camping. C'était notre première utilisation et nous ne l'avons pas regretté tant c'est sympa de pouvoir mijoter quelques plats. - un E-book - pouvoir emmener plein de livres sans se soucier ni de l'encombrement ni du poids et idéal pour les myopes - impossible de s'en passer. - un panneau solaire pour recharger les APN et les téléphones - une gonfleur électrique pour gonfler les kayaks au départ, pompe que nous laisserons à la voiture, pas indispensable mais très pratique. Prévoir évidemment un gonfleur manuel. - une pompe de cale pour retirer l'eau dans les kayaks - un tarp – indispensable pour se protéger du soleil ou s'abriter de la pluie. Il sera un abri rassurant pour notre chien en cas de pluie ou de feux d'artifice. - un filtre à eau à pompe pour rendre l'eau potable. Nous n'en avions pas cette fois-ci mais la corvée d'eau est parfois mission. A envisager. - un chariot léger en bois Nautiraid pour les portages et pour facilité le transport du kayak dégonflé pour le retour en train. - une pagaie de secours. Livres - Guide pratique pour la Loire : La Loire, vue du fleuve JF Souchard, le Canotier - Lecture pour accompagner la descente : Aventures en Loire 1000 km à pied et en canoë  Bernard Ollivier, Phébus Réserves naturelles - Réserve naturelle du Val d'Allier http://www.reserves-naturelles.org/val-d-allier (J5) - Réserve naturelle du Val de Loire http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire (J10) Etapes J1 - Des Martres-de-Veyre à Pont-du-Château (24.68 km)    * rapide mouvementé à Pont-du-Château J2 - De Pont-du-Château à Vinzelles (20.4 km)    * un portage au seuil dit des Madeleines    * une 2e portage au seuil du pont de l'autoroute A89    * un rapide à traverser 2km avant Joze J3 - Jusqu'aux portes de Vichy (29.3 km) J4 - De Vichy à Créchy (22.5 km)    * Long portage au barrage de Vichy en rive gauche J5 - De Créchy au camping de Châtel-de-Neuvre (24 km)    * Réserve naturelle du Val d'Allier J6 – Du camping à Moulins (25.9 km)    * Seuil au denier pont de Moulins en rive gauche J7 – De Moulins au Veurdre (31.2 km) J8 - Du Veurdre à Varennes-Vauzelles (36.9 km)       Confluence entre le Loire et l'Allier au Bec d'Allier    * Le barrage de l'écluse des Lorrains à droite    * Pont canal du Guétin à gauche J9 - De Varennes à la Charité-sur-Loire (16.8 km) J10 - De la Charité-sur-Loire à Cosne (28.4 km)    * Réserve naturelle du Val de Loire J11 - De Cosne-sur-Loire à Châtillon (32.4 km)    * Centrale nucléaire à Belleville-sur-Loire (portage au barrage en rive droite) J12 - De Châtillon à Saint-Père-sur-Loire (30.3 km)    * Centrale nucléaire de Dampierre – passage en rive gauche J13 - De Saint-Père à Jargeau (35.5 km) + un jour de repos à Jargeau J14 - De Jargeau au Loiret (27.5 km) J15 - Du Loiret au camping de Beaugency (16.9 km) J16 - De Beaugency à St Dyé (20.1 km)    * Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, portage à droite J17 - De Saint Dyé à Blois (14 km)
Voir le carnet
L'Allier et la Loire en kayak gonflable avec un chien
L'Allier et la Loire en kayak gonflable avec un chien
18 jours
463 km
par Anne
16
PYRÉNÉES - LA GRANDE TRAVERSÉE ☛ Le cadre :  Les Pyrénées s'étirent sur environ 420 km de longueur à vol d'oiseau, soit une centaine de plus que les Alpes françaises. Il existe différents itinéraires qui parcourent le massif dans sa longueur. Les GR 10 et 11, balisés, traversent les Pyrénées, respectivement françaises et espagnoles, par la moyenne montagne. La Haute Route Pyrénéenne (HRP) est un itinéraire non balisé qui passe par les parties les plus hautes de la chaîne. L’itinéraire que nous avons suivi s’inspire de la Haute Route, sans toutefois s’y conformer vraiment. ☛ La naissance du projet :  Au départ, cette traversée était le vœu de Sylvie. En 2015, elle avait fait une tentative de traversée solo par la HRP, malheureusement avortée après une dizaine de jours en raison d’une aponévrosite (tendinite du pied) handicapante. Depuis, elle espérait une nouvelle occasion d'essayer à nouveau, tout en se questionnant sur le moyen de ne pas refaire à l'identique les 10 jours qu'elle avait déjà parcourus. De mon côté, les circonstances faisaient que je pouvais, une fois n'est pas coutume, être disponible durant les deux mois d'été. De plus, l’idée d'une traversée mixte, à la fois en VTT et à pied, qui donnait un caractère singulier à ce projet, et l'opportunité d'une itinérance un peu "longue" finissaient de me convaincre de son intérêt. ☛ Le « cahier des charges » de cette Grande Traversée des Pyrénées était le suivant : - Découvrir les secteurs les plus montagneux et les plus emblématiques de la chaîne pyrénéenne selon un parcours d’altitude aussi sauvage que possible.  - Couper les routes et les lieux de civilisation le moins souvent possible. ☛ La traversée a été découpée en différents tronçons, en partie du fait des moyens de progression différents utilisés, en partie pour des raisons logistiques . Le découpage proposé dans ce CR (6 sections) s'appuie principalement sur les entités géographiques traversées. - Les sections 1 & 6 ont été consacrées à la traversée des Pyrénées Orientales et du Pays Basque en VTT. - Les tronçons 2 à 5 concernent la traversée à pied des parties les plus hautes de la chaîne : les Pyrénées ariégeoises, catalanes, aragonaises, luchonnaises, navarraises, bigourdanes et béarnaises.  ☛ Une immersion prolongée en altitude et une grande itinérance réalisée « en semi-autonomie » : nous avons bivouaqué la très grande majorité du temps, mais également utilisé quelques cabanes et fait des passages réguliers par des infrastructures "en dur" (8 au total) pour récupérer nos ravitaillements. ☛  Sens de la traversée : Les difficultés de l'itinéraire programmé se concentraient a priori davantage sur la partie orientale de la chaîne et il me semblait plus judicieux, pour des raisons de gestion de l'effort global, de commencer par le plus dur. Il me semblait également plus logique de progresser soleil dans le dos au moment de la journée où il y a le plus de chance que celui-ci soit présent (le matin). ☛  D'autres infos complémentaires en fin de carnet...
Voir le carnet
Photo : Sylvie.
PYRÉNÉES - LA GRANDE TRAVERSÉE
49 jours
868 km
par Mika05
16