2 membres et 15 invités en ligne
SELECTIONNEZ VOTRE ACTIVITÉ
Voir liste avancée
Voyage improvisé pour rendre visite à famille et amis, dans divers endroits de la moitié Sud de la France. Un projet de vélo Gravel est en cours, mais en raison de la pandémie mondiale sévissant, mon cadre n'est pas arrivé à temps. Du coup c'est avec mon vélo cargo que je décide de réaliser ce périple. Ma compagne ne pouvant être en congés en même temps que moi, c'est seul que je pars pour ce premier voyage à vélo et premier voyage en solitaire. Le premier objectif est de rallier Cognac à Gillonnay, pour rendre visite à ma famille. Parmi les options se présentant à moi, l'une d'elle serait de rejoindre la Véloroute mais les détours engendrés n'apportent pas un grand intérêt face au trajet le plus direct. Je décide donc de faire une traversée, au plus court, malgré le dénivelé positif conséquent. Je me laisse l'option de réaliser certaines étapes en train si nécessaire. La deuxième objectif consiste à descendre un bout de la ViaRhôna pour visiter un ami habitant à proximité d'Avignon. J'envisage cette deuxième portion beaucoup plus sereinement de part le dénivelé proche de 0. La troisième étape partira de Toulouse, rallié en train depuis les environs d'Avignon. J'ai pour objectif de rentre visite à une autre partie de ma famille, vivant à proximité d'Agen. Enfin, le retour jusqu'à Cognac s'effectuera en fonction de mon envie et de ma forme en train, en vélo ou bien en mêlant les deux. D'un point de vue matériel le vélo est un vélo cargo de chez Omnium, monté en 1x11 vitesses, totalisant 20kg dans sa configuration actuelle. Mes bagages sont à 14 kg (hors eau) ce qui comprend : - matériel de bivouac tente, sac de couchage, matelas... - cuisine : réchaud Ferzil, popote, verre, couverts... - nourriture : 7 petit-déjeuners et 8 repas du soir, plus les en-cas pour 6 jours. - affaires de rechange. Je dispose d'un bidon de 750mL que je rempli au fur à et mesure de la journée grâce à une vache à eau pouvant contenir au maximum 10L (contenance très utile pour les soirs de bivouac). Physiquement je roule tous les jours, en moyenne 10 à 15km par jour. Je n'ai pas fait de sortie en vélo de longue durée depuis plus d'un an. Je n'étais pas inactif en revanche, j'ai réalisé de nombreux treks pendant ce laps de temps permettant de rester en bonne forme d'un point de vue général.
Voir le carnet
Les tournesols sont un arrière plan de choix.
Petit demi tour de France en vélo cargo
14 jours
886 km
par Thekzn
2
Biodivercyclos : une famille en voyage en vélo/sac à dos pour une année, à la rencontre de nouvelles cultures et de projets de conservation de la biodiversité, en Afrique , Amérique du sud et Asie centrale. https://biodivercyclos.wixsite.com/accueil Si ce voyage se passe en effet de justification, nous nourrissons quelques objectifs Un voyage que vous voulons aventureux, rempli émerveillements et de +/- belles surprises , mais aussi un voyage à l'école de la vie, formateur, fondateur, engagé, partagé, pour éveiller nos consciences environnementales, comprendre les problématiques sociales et politiques propres à chaque pays, au travers d'échanges avec des personnes ou des organisations inspirantes qui œuvrent pour un monde positif. Occuper pleinement l’instant présent dans cette parenthèse de vie, libres d’espace et de temps Eveiller tous nos sens:           Voir Observer Contempler                     ...les gens dans leur vie quotidienne (habitudes de vie, situations cocasses, attitudes)                     ...des grandioses paysages, animaux et plantes exotiques, forets , déserts, montagnes, côtes                    et océans           Ressentir                    ... le froid et le silence (luxes du 21e siècle), la plénitude des grands espaces,                     ...le foisonnement des villes, la chaleur moite des zones tropicales           Ecouter                     ...le silence des grands espaces, la mélodie de la jungle sauvage ou urbaine, le vacarme des                      torrents, du vent, les subtilités des langues dont nous ferons l'effort d'apprendre les                      rudiments           Sentir                     ...Les odeurs plus ou moins sympathiques de la rue                     ...les éléments sur nos corps ( vent pluie soleil froid )           Déguster                     ...les saveurs exotiques des fruits, les plats typiques de chaque région   Aller à la découverte de nouvelles cultures et de nouveaux environnements. - Apprendre/étudier/comprendre                  ...l’équilibre fragile de la vie sauvage, l’interdépendance des êtres vivants animaux et végétaux                  ...constater les effets et mettre en lumière les solutions au dérèglement climatique.                  ...les ressources, organisations sociales et politiques, la culture, l’histoire, les aspirations des                     pays visités   Méditer, observer et canaliser nos émotions pour cultiver notre paix intérieure, indispensable pour rester sereins ensemble dans l’adversité, la rudesse possible des conditions du voyage, la fatigue. Cultiver ainsi notre esprit  en conservant certes un mental affuté pour gérer les situations au quotidien, mais aussi "lâcher prise" pour mieux rester présents, confiants et ouverts à ce qui nous entoure.
Voir le carnet
Kyrgyzstan : photo souvenir à Sary Chelek
Biodivercyclos
365 jours
13863 km
2