Kayak - Allier puis Loire

(réalisé) share(partager)
Je n'ai jamais fait de kayak auparavant. Au retour de ma traversée des Pyrénées, je me lance dans une préparation éclaire de 3 semaines avant de voguer sur les flots (achat du kayak, matériel, ...). Ce carnet n'est pas un topo descriptif de l'itinéraire, mais un journal de voyage visant à partager mon expérience et mes impressions de kayakiste débutant.

Un petit film amateur de ce récit est à venir sur ma page Facebook « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn » ainsi que bien d’autres itinérances à pied, à vélo, passées et à venir.
 
Bonne lecture et n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.
kayak gonflable
Quand : 01/09/20
Durée : 21 jours
Carnet créé par JB_Dijon le 06 déc.
modifié le 07 déc.
319 lecteur(s) - 30

Les sections de ce carnet :

  1. mise à jour : 06 déc.
  2. mise à jour : 06 déc.
  3. mise à jour : 06 déc.
  4. mise à jour : 07 déc.
  5. mise à jour : 07 déc.
  6. mise à jour : 07 déc.
  7. mise à jour : 07 déc.

Vue d'ensemble :

2020. J0

J0. Je vous ai fait des cachoeteries... Si vous n'avez pas eu de nouvelles depuis mon retour de la traversée des Pyrénées, c'est parce que je me suis affairé à la préparation de ma prochaine itinérance : descente en kayak gonflable sur l'Allier et la Loire. Les 3 dernières semaines se sont apparentées à un véritable marathon. Chaque jour à peine rentré du travail, j'ai passé mes soirées à appréhender cette activité que je méconnais et à m'équiper à minima en conséquence. Le congé sans solde pos ... voir la section

2020. J1-J2

J1-J2. Lorsque je l'avais gonflé dans mon salon, du long de ses 4 mètres, mon kayak m'avait pourtant semblé imposant. Maintenant au bord de l'Allier, juste avant de me lancer, il me parait étonnamment plus petit. C'est parti, des spectateurs sont accoudés au garde-du-corps du pont ! Le nez de mon embarcation oscille comme un pendule mal cadencé au rythme d'un pagaiement hasardeux. Lorsque le courant accélère timidement, j'avance vite et droit (youpi !), puis fin des réjouissances c'est générale ... voir la section

2020. J3-J5

J3-J5. En comparaison avec mes précédentes itinérances pédestres et à vélo, ce qui me surprend depuis mon départ, c'est le sentiment d'isolement. En trois jours et demi je n'ai aperçu qu'un seul kayak, type ultra sportif, qui remontait l'Allier à contre-courant. Curieusement, je suis à la fois proche et loin de la civilisation. Lorsque je regarde la carte les zones habitées ne sont jamais très éloignées, mais la densité de la végétation sur les rives dresse un écran qui m'enferme sur le fleuve. ... voir la section
+ Afficher toutes les dernières photos...

Actuellement

Carnets d'Aventures N°63