Majorque en Stand Up Paddle, 9 jours en autonomie

(réalisé) share(partager)
Plutôt habitués des escapades terrestres, nous avons cette fois choisi de rechercher un peu de liberté en mer, grâce au stand up paddle. Nous sommes donc partis pour 9 jours en paddle, en totale autonomie, autour des côtes majorquines. Ces quelques pages racontent notre aventure...
Stand Up Paddle/SUP / randonnée/trek
Quand : 06/05/18
Durée : 9 jours
Distance totale : 96.1km Dénivelées : +276m / -235m
Alti min/max : 0m/56m
Carnet créé par les petits pedestres le 18 févr.
modifié le 19 févr.
415 lecteur(s) - 6
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Jour 4 (mise à jour : 19 févr.)

Jour 4: Tous à l'eau !

Le réveil est accompagné du bruit des vagues. La nuit fut fraiche !

La météo est hyper ensoleillée nous sommes aux anges. 


Les heures passes et les coups de pagaies aussi, cependant quelque chose a changé par rapport à hier. Comme les jours précédents, nous progressons à environ 200 mètres du rivage. Aujourd’hui, à cette distance nous apercevons de grosses vagues qui s’écrasent sur la plage. Nous nous rassurons en nous disant que plus loin ça sera moins dangereux et que l’accostage sera possible.
Baie d'Alcudia
Baie d'Alcudia
Petit à petit et à chaque pause graines (en mer sans  descendre du paddle) l’inquiétude grandit. Les vagues sont toujours là !

Il est midi et Boris a déjà faim. Nouvel arrêt au large, la plage est toujours agitée. C’est toujours pareil….Pas la peine de prendre des risques en y accostant, nous continuons.


Il est 15h, la faim nous tiraille et nous sommes las. Cette fois nous décidons de regagner la terre! Les vagues sont toujours là, toujours aussi grosses. Nos chances de réussite sont faibles pour effectuer un accostage propre et efficace.


Je pars devant, les vagues me prennent dans le dos et je ne contrôle plus grand chose. Tant bien que mal, j’arrive pas loin de la terre ferme, je saute à l’eau pour maintenir le paddle et son chargement. Une vague me prend de plein fouet et le paddle se retourne !!


Boris arrive, ça à l’air d’aller, les vagues sont clémentes. Malheureusement Poséidon nous en veut, une énorme vague le soulève et lui fait perdre tout contrôle. Boris est sur son paddle, le regard de celui qui vient de comprendre qu’il va subir quelque chose de mauvais.


Il sort finalement la tête de l’eau et arrive enfin sur la plage. Le rire au visage, je l’aide à tout décharger.
Son Serra de Marina
Son Serra de Marina
Son Serra de Marina
Son Serra de Marina
Nous posons nos affaires sur le sable, non loin d’un groupe d’anciens qui a dû bien rigolé.

Nous trouvons un coin super sympa plus haut en forêt pour bivouaquer (San Serra de Marina).


La soirée se déroule bien et nous confectionnons des bougies avec des coquilles d’escargots (vides bien sûr, nous ne sommes pas des barbares) et de la sève de pin.


La fatigue de la journée a rapidement raison de nous.


Torrent de na Borges
Torrent de na Borges
Escargot bougie
Escargot bougie
Jour 4
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56