La bivouacabilité

par Johanna dans Récit 31 mai 2006 mis à jour 30 oct. 2012 2746 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

La bivouacabilité ou comment évaluer les critères d'un bon bivouac

Comme il arrivait fréquemment que l’un de nous aille explorer un lieu de bivouac potentiel et vienne en faire son rapport aux autres, nous avons décidé de définir une échelle multicritères de notation des bivouacs ! Tout un programme…
Afin d’évaluer un lieu potentiel de bivouac, on lui attribue une note de 0 à 5 dans chacun des critères. En fonction de nos aspirations à tous, nous avons défini les critères suivants, l’ordre d’importance des critères n’a pas fait l’unanimité, cependant les 2 premiers sont indispensables à la “bivouacabilité” d’un site !
- facilité pour débarquer : porter les kayaks sur 300 m dans les rochers = 0/5 !
- “dormabilité” : possibilité soit de poser les hamacs, soit de dormir par terre. Une zone de ronciers touffus, en pente et terminée par des gros rochers = 0/5.
Sous catégorie : “hamacabilité” : la plupart d’entre nous préférant dormir en hamac, la qualité d’un bivouac passe par le nombre et la qualité de ses spots à hamac (nombre suffisant, facilité d’accès et de mise en place du hamac, éloignement par rapport aux kayaks…).
- lieu de vie : il s’agit de l’endroit où on se retrouve, prend les repas, discute, regarde les cartes… bref où l’on vit ! Evidemment on ne demande pas un canapé dans une pièce climatisée, mais une zone de rochers contondants en plein soleil sera notée 0/5.
La présence de zones à l’ombre est indispensable selon l’heure à laquelle on arrive et le temps qu’on compte passer dans un bivouac.
- beauté du cadre : l’environnement général, le caractère sauvage, les fonds sous-marins, la vue, la présence ou non de détritus ramenés par la mer (malheureusement il y en a, surtout dans des anses profondes où exposées aux courants et vents dominants).

Bivouac hamac en Croatie

Commentaires