Sac Airbag

par Johanna dans Matériel de montagne 28 févr. 2010 mis à jour 30 oct. 2012 6637 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Sac Airbag

Sac Airbag ABS pour avalanche

Fiche mise à jour en février 2010

Le sac Airbag gonflé (2 sacs de 85 litres chacun)Chaque saison de ski de rando, nous sommes contents d’aller faire de jolies balades en montagne mais il y a toujours un fond d’angoisse dû au risque d’avalanches. Ce danger est en effet toujours présent. On peut réduire les risques mais il est impossible de les annuler, et on a cette désagréable impression de ne pas maîtriser grand-chose tant l’art de la prévision du risque d’avalanche est difficile.
En regardant les statistiques, on voit bien qu’il vaut mieux ne pas se retrouver enseveli. Dès qu’il y a ensevelissement complet, le taux de mortalité augmente énormément et cela même si on porte un ARVA (entre 50 et 75% des personnes complètement ensevelies décèdent, alors qu’il y a approximativement 4% de décès dans les personnes prises en avalanche et non complètement ensevelies. Le temps moyen constaté pour que les coéquipiers sortent une personne munie d’un ARVA est de 20 minutes, et souvent cela ne permet pas de sortir la victime à temps. Même si l’ARVA améliore de manière conséquente le taux de survie des personnes complètement ensevelies, le taux de mortalité reste très élevé). D’autre part, une victime qui se fait « brasser » par l’avalanche en profondeur subit des forces de pression et de cisaillement, sans compter le risque d’impact avec des rochers.
Pour toutes ces raisons, mieux vaut rester à la surface d’une avalanche. Pour éviter l’ensevelissement complet, le sac Airbag pour avalanche semble être une bonne solution pour laquelle on commence à avoir du recul...

Voir l'article complet avec de nombreuses photos et une vidéo de nos tests de déclenchement

Voir le forum associé à cet article

Sommaire :
Principe de l'airbag
Déclenchement
Mécanismes
Constraintes
Cadre d'utilisation
Le système Vario
Poids des divers éléments
Prix
Nouveautés hiver 2009-2010 (ajouté début 2010)
Témoignage d'Olivier février 2010 (ajouté février 2010)
Photos et vidéos

Principe de l’airbag

Le principe de l’airbag est de créer un gros volume ; en effet, 2 sacs de 85 litres chacun se gonflent (soit un volume 170 litres au total qui s’ajoute à celui du sac et du skieur), l’ensemble forme ainsi une grosse particule de densité assez faible (en fait, ce serait davantage le volume de la particule plutôt que la densité qui lui permettrait de rester à la surface). Les modèles montrent que les grosses particules ont tendance à rester à la surface. Les statistiques de l’organisme suisse pour l’étude des avalanches montrent que les personnes ayant réussi à déclencher leur Airbag ont un taux de survie de l’ordre de 97% ce qui est très bon (le taux moyen de survie en avalanche – ensevelis et non ensevelis – est de 87%). D’autre part, les ballons protègent sensiblement le tronc et la tête des victimes ce qui augmente leur taux de survie.

Déclenchement

Dès que l’on se sent pris (ou sur la trajectoire) dans une avalanche, il faut immédiatement tirer la poignée. L’Airbag va se gonfler en quelques secondes (on ne sent rien de spécial, pas de choc, pas d’à-coup, on entend seulement le bruit de gonflage) et n’empêche pas de skier pour tenter de fuir (si cela est possible). Il faut bien se familiariser avec le système de déclenchement. L’Airbag est livré avec une première cartouche de gaz + poignée pour effectuer un test. Le mieux est de le réaliser en skiant. Une proportion conséquente de personnes (15% environ) ne parvient pas à tirer la poignée (parce qu’ils tardent à le faire, parce qu’il est difficile de le faire une fois brassé par l’avalanche ou parce que leur poignée est mal placée…). Il vaut mieux éviter de porter des moufles et avoir le réflexe de jeter le bâton de la main qui va tirer la poignée

Mécanismes

La poignée contient une balle à blanc. En tirant dessus, la balle est propulsée vers le percuteur et explose. Les gaz émis par la combustion de la poudre sont guidés jusqu’à l’aiguille de perçage situé dans le dos, l’aiguille est propulsée et perce l’opercule de la cartouche. La cartouche (contenant de l’azote complètement sec pour éviter la condensation et le gel dans les tuyaux) se vide alors dans les sacs. Cependant, la quantité de gaz contenue n’est pas suffisante pour gonfler complètement les sacs (de l’ordre de la moitié seulement). Le sac utilise un mécanisme astucieux d’effet venturi, et l’autre moitié des gaz est directement prélevée dans l’air environnant. Il faut entre 3 et 5 secondes pour que les sacs soient complètement gonflés (voir les films). La poignée et la bouteille doivent retourner au SAV pour être rechargées ; cela coûte une trentaine d’euros (c’est gratuit si l’Airbag a été déclenché en avalanche). La poignée pyrotechnique s’enlève très facilement et le sac est alors complètement neutralisé. On met la poignée au départ de la rando et on l’enlève à la fin (même chose que pour l’ARVA). (Note : le fabricant a des bouteilles alu qui sont 120g plus légères que les bouteilles acier, mais il ne peut plus en faire fabriquer ; il est encore possible, en le demandant spécifiquement, d’avoir une bouteille alu).

Contraintes

Le tarif reste élevé ; peut-être que l’introduction d’un concurrent va amener à une baisse des prix. Le sac ABS est assez lourd et fait porter environ 1,5 à 2 kg de plus qu’une personne portant un sac classique.

Cadre d’utilisation

Dans le cadre de la ligne éditoriale du site Expemag, l’utilisation naturelle est le ski de rando à la journée ou en raid. Les expés ski-pulka visant à s’approcher de sommets lointains pour en skier les pentes est aussi un cadre d’utilisation possible d’autant plus que l’engagement dans ce cadre est bien plus élevé. Autre possibilité d’usage : nous allons utiliser les sacs lors d’une traversée du Vercors à ski+pulka avec comme objectif de skier quelques sommets près desquels nous passerons.
Anecdotique : Dans un groupe, les porteurs d’ABS sont logiquement envoyés en premier dans les pentes vu que leur taux de survie en cas d’avalanche sera meilleur, du coup ils profitent souvent de faire la première trace dans une neige vierge. hummmm…

Note importante
: évidemment l’ABS s’ajoute à l’ARVA+pelle+sonde. Il ne faut pas se sentir invulnérable si on est muni d’un Airbag ; les avalanches sont très dangereuses et peuvent tuer de bien des manières différentes. Il ne faut donc pas faire des choses plus dangereuses que si on n’en était pas munis.
Note 2 : ABS Airbag a dorénavant un concurrent, il s’agit du Life Bag de Snowpulse. Pas de recul sur ce sac mais il reprend les principes de l’ABS ; ils se différencient cependant sur quelques points : le déclenchement se fait par un câble, il y a un seul volume gonflé qui entoure la tête. Snowpulse annonce que cela protège la tête, d’autres disent que cela favorisait l’accumulation de la neige dans l’espace ainsi créé autour de la tête. À voir avec quelques années de recul et des statistiques sur le système.

Le système Vario

La base Vario au sol et le volume de 30 litres en cours de fixation (on fixe les volumes à l'aide d'une fermeture éclair)Vu le prix de l’outil, on ne peut décemment pas acheter un petit sac pour le hors-piste, un moyen pour la rando et un grand pour le raid à ski. Du coup, l’ABS Airbag est basé sur un principe astucieux de base (Vario Base) contenant le système de portage et l’Airbag sur laquelle on peut associer divers volumes. Le système de portage, qui est donc commun à tous les volumes, est de bonne qualité et agréable à porter, et il fait oublier le poids du sac. La base de portage existe en plusieurs tailles de dos. La ceinture ventrale est de qualité, le système de fermeture n’est pas des plus pratiques car il ne s’agit pas d’un clip habituel mais d’une boucle de sécurité en métal qui doit pouvoir résister à une forte force d’arrachement. La ceinture est munie d’une petite poche à zip où l’on peut ranger la poignée lorsqu’on la déconnecte. On peut aussi fixer la poignée du côté droit (si on est gaucher). La ceinture pectorale est réglable en hauteur, la boucle est munie d’un sifflet. On pourrait reprocher l’absence d’un petit élastique pour fixer la pipette sur une bretelle.
Note : ABS Airbag fabrique aussi des sacs complets de petit volume non basés sur le concept Vario mais qui sont du coup plus exclusifs.
Note 2 : Millet fabrique également des modules Vario pour l’ABS Airbag

Volume 15 litres et 18 litres (non testés)
Petits volumes pour le ski de rando minimaliste ou le hors-piste.

Volume 30 litres
Volume bien adapté au ski de rando. Cependant, si l’on doit prendre crampons + couteaux + tout le matériel de ski de rando, on pourra se retrouver un peu à l’étroit. On peut accrocher les skis (ensemble en position verticale ou ensemble en travers), un piolet (attention à ne pas mettre la pointe vers l’extérieur pour limiter le risque de percer un ballon. Le sac est équipé de zips étanches (1 grande poche frontale et la poche extérieure du rabat sommital). Le compartiment principal se referme par un cordon. Il y a un compartiment pour la poche à eau (on peut aussi y glisser la pelle et la sonde). Le zip frontal donne accès à une vaste poche très pratique. Deux sangles frontales permettent de compresser assez efficacement le sac. Deux autres sangles se fixent sur le top et le bas du sac et permettent de transporter les skis. Il est muni d’un porte-casque amovible. La sortie de la pipette se fait latéralement (côté droit) par un petit zip étanche. On notera cependant un défaut pénible : le top pourrait être amovible ou au moins un peu moins « proche » du volume principal, en effet il est assez difficilement manipulable car peu libre, il gêne un peu l’accès au volume principal ; de plus, l’accès au zip intérieur du top n’est pas aisé.

Volume 50 litres
Pour le raid à ski ou pour ceux qui ont besoin de beaucoup de place pour la rando à la journée. Il n’est pas beaucoup plus lourd que le volume 30 litres, et même plus léger si on ne prend pas la poche sommitale qui est très facilement amovible (cependant, on aura alors plus de mal à fixer les skis sur le sac). Les sangles de fixation de la poche sommitale passent à travers le volume principal du top (celui du dessus) par deux trous (!?!) ; du coup, il ne faut pas mettre de petit objet dans cette poche car ils pourraient en tomber. Le volume principal se referme par une jupe à double-serrage par cordons. Il y a un compartiment pour la poche à eau (on peut aussi y glisser la pelle et la sonde). La poche frontale, accessible via un zip étanche vertical est très spacieuse et pratique. Deux sangles frontales permettent de compresser assez efficacement le sac. Deux autres sangles se fixent sur le top et le bas du sac et permettent de transporter les skis. Porte-piolet. Porte-casque amovible. Une sortie pour la pipette est prévue ; il s’agit d’un trou central protégé par un morceau de néoprène.

Poids des divers éléments (pesés par nos soins)

Bouteille alu pleine : 392g
Bouteille acier pleine : 511g
Poignée : 66g
Base (hors poignée et bouteille) : 2226g (poids équivalents de nos deux sacs en taille S et L)
Volume 30 l : 687g
Volume 50 l : 674g + 197g top amovible
Porte casque amovible : 34g
Poids d’un sac standard avec bouteille alu et volume de 30l : 2226+ 392 + 66 +687 = 3371g

Prix

Prix de la base 690€
Prix des volumes : 30l : autour de 100€, 50l autour de 130€
Rechargement de la bouteille et poignée : 25€
Poignée de déclenchement à distance (voir ci-dessous) : 295€

Site du fabricant : http://www.absairbag.com/

Références : le site suisse sur l’Étude de la neige et des Avalanches Voir le document sur la réduction des risques de mortalité avec Airbag et Arva. (http://www.expemag.com/portage-hors-sac-a-dos-/sherpa-trek.html )
Le livre 3x3 de Munter par rapport aux statistiques de mortalité.

Nouveautés hiver 2009-2010

Voici quelques-unes des nouveautés techniques mises en place par le fabricant pour l’hiver 2009-2010 :
- Les airbags sont faits dans une nouvelle matière plus légère de 155g.
- Nouvelles bouteilles en carbone, plus légères donc, remplaçant l’acier ou l’alu selon la génération (gain de poids 110g, 150g, ou 235g).
- Nouvelle boucle ventrale « plus pratique et plus qualitative ».
- Nouveaux volumes Vario : 30l light et volumes spécifiques aux professionnels.
- Poignées de Déclenchement à Distance
Ces nouvelles poignées permettent à une ou plusieurs personnes d’un groupe d’activer l’ABS des partenaires qui n’auraient pas eu la possibilité de le faire. La communication se fait par fréquence radio ; portée 300 mètres. Voici quelques caractéristiques :
- Chaque poignée fonctionne comme relais du signal
- Politique de déclenchement adaptable (déclencheurs et déclenchés déterminables)
- Le déclenchement manuel est toujours opérationnel
- La technologie est intégrée dans la poignée de déclenchement
- Alimentation par batteries au lithium disponibles dans le commerce
- Poignée rechargeable
- Ne gêne pas le fonctionnement des ARVA ni des téléphones mobiles
- Compatible avec tous les ABS à doubles airbags

Témoignage d'Olivier février 2010

Cela fait plus d’1 an que nous avons les sacs ABS Airbag. Notre pratique de la montagne n’est pas extrême ni suicidaire, et pourtant…
Pourtant, l’autre jour (dimanche 21 février 2010), nous sommes allés faire une petite randonnée à la Mazelière pas très loin de la station des Orres. C’est une randonnée en forêt, mais avec des zones raides. Souvent les randonneurs à ski viennent faire cette course ou d’autres de ce type (Méale, Tête de Fouran) quand ça craint. Et de fait il y avait beaucoup de voitures au parking ce jour-là.
Le risque d’avalanche sur le massif était entre 3 et 4 ; nous étions à l’altitude où le niveau changeait. Le BRA (bulletin du risque d’avalanche) mettait l’accent sur le risque de plaque à vent.
À la descente nous skions des pentes autour de 30°, la neige est très bonne à skier (bien poudreuse), 100 mètres de dénivelé environ sous les crêtes, et, alors que nous ne sommes pas sortis de la forêt depuis le haut, nous arrivons sur une zone un peu plus raide. À cet endroit s’ouvre une mini clairière (25 mètres de large peut-être) et la pente devient convexe (35° à 40° au plus pentu). On est 5. On s’arrête. Les filles (3) sont au-dessus de la clairière. Je suis sur le côté juste devant un arbre. Yves est avec moi sur le côté également. Nathalie crie « ça craque ! ». Instant figé… On ne croit pas ce qu’on est en train de voir… Une plaque friable se détache sous Nathalie, 3 mètres en dessous d’elle, 3 mètres devant mes spatules. La plaque fait 15 mètres de large sur 50cm d’épaisseur, la ligne de rupture est bien franche. Elle devient de la poudre instantanément et dévale entre les mélèzes placés en rang serrés 50 mètres en dessous sans être ralentie le moins du monde.
Personne n’a été pris dans cette avalanche mais nous avons eu bien peur et cela fait vraiment réfléchir. C’était en forêt, il y avait des traces 30 mètres sur notre gauche, ce n’était pas une plaque à vent. Ok, on peut nous dire que c’était idiot et inconscient d’aller dans des pentes supérieures à 30° ce jour-là ; oui c’est vrai et pourtant c’est ce que beaucoup de monde fait parce qu’on a tendance à être rassuré par les autres facteurs.
C’est pour cela que je prends soin de relater ici cette mésaventure. Pour que, justement, les facteurs rassurants ne prennent pas trop de poids alors que le risque est élevé. Pour montrer que ce que l’on a pour habitude de considérer comme sûr ne l’est pas forcément, qu’il faut continuer à être vigilant et ne pas être « endormi » par ces éléments rassurants.
Ce jour-là, quelques heures avant, nous l’avons appris le soir, Lionel, une connaissance, s’est fait prendre dans une avalanche à 100 mètres de l’endroit de notre plaque. Il avait un sac Airbag, il l’a déclenché. Il a dévalé 200 mètres et n’a pas été enseveli, les airbags l’ont un peu protégé des chocs avec les mélèzes. Il s’en tire avec des contusions et un péroné cassé. C’est une chance. Si sa jambe n’avait pas été cassée, il aurait pu sortir tout seul de la neige. Il pense que c’est l’Airbag qui l’a sauvé (maintient en surface et protection directe des ballons contre les impacts).
C’est marrant parce que Lionel, on l’avait rencontré au sommet d’une rando en début de saison dernière, il avait son Airbag. On en a un peu parlé et c’est lui qui nous a donné l’envie d’en savoir plus sur ce sac puis finalement d’en avoir un.
D’autres personnes à la Mazelière ont également déclenché des plaques ce jour-là sans se faire prendre !!! Mardi 23 février un autre bonhomme se fait prendre à la tête de Fouran (une autre rando où l’on va quand ça craint). Il est allé dans les pentes raides en forêt. La plaque est partie. Il s’en tire aussi avec quelques blessures dont une omoplate cassée…

Photos et vidéos


La vidéo de nos tests de déclenchement


Le sac Airbag gonflé
Le sac Airbag gonflé

Le sac Airbag gonflé

La valve venturi qui prélève de l'air extérieur pour gonfler les sacs
La valve venturi

Le sac Airbag gonflé (2 sacs de 85 litres chacun)
Le sac Airbag gonflé (2 sacs de 85 litres chacun)

Le sac Airbag gonflé (2 sacs de 85 litres chacun)

La valve venturi, il faut soulever le cache pour presser la soupape afin de vider le sac
Accès à la soupape de la valve venturi

La poignée pyrotechnique (à gauche une poignée usagée, à droite une poignée prête à l'emploi)
La poignée pyrotechnique (à gauche une poignée usagée, à droite une poignée prête à l'emploi)

La base Vario, la bouteille d'azote
La base Vario, la bouteille d'azote

La base Vario, vissage de la bouteille d'azote
La base Vario, vissage de la bouteille d'azote

La base Vario au sol et le volume de 30 litres en cours de fixation (on fixe les volumes à l'aide d'une fermeture éclair)
La base Vario au sol et le volume de 30 litres en cours de fixation (on fixe les volumes à l'aide d'une fermeture éclair)

La ceinture
La ceinture

La boucle de ceinture
La boucle de ceinture

La boucle fermée
La boucle fermée

Une bretelle avec la fixation de la poignée, les petites boucles en plastique permettent de régler la hauteur de la poignée
Une bretelle avec la fixation de la poignée, les petites boucles en plastique permettent de régler la hauteur de la poignée

La valve de connection à la poignée
La valve de connection à la poignée

Dos matelassé
Dos matelassé

La base Vari, on voit en haut le compartiment pour la bouteille et à travers le tissu en résille les valves venturi des ballons (elles doivent être bien visibles une fois les repliés)
La base Vari, on voit en haut le compartiment pour la bouteille et à travers le tissu en résille les valves venturi des ballons (elles doivent être bien visibles une fois les repliés)

Système d'accorchage des skis
Système d'accorchage des skis

Sangle de compression frontale et zip étanche frontal qui donne accès à une vaste poche
Sangle de compression frontale et zip étanche frontal qui donne accès à une vaste poche

Sangle de compression frontale et zip étanche frontal qui donne accès à une vaste poche

la sortie de la pipette (volume 30l)

le top du sac du volume de 30 litres est trop rapproché et limite l'accès au volume principal
le top du sac du volume de 30 litres est trop rapproché et limite l'accès au volume principal

Poche sommitale du volume de 30l
Poche sommitale du volume de 30l

ABS Airbag porte-piolet
ABS Airbag porte-piolet

ABS Airbag sangle pectorale réglable avec boucle sifflet
ABS Airbag sangle pectorale réglable avec boucle sifflet

ABS Airbag le volume de 50 litres et son top amovible
ABS Airbag le volume de 50 litres et son top amovible

ABS Airbag le volume de 50 litres : porte-matériels
ABS Airbag le volume de 50 litres : porte-matériels

ABS Airbag le volume de 50 litres : sortie pipette
ABS Airbag le volume de 50 litres : sortie pipette

ABS Airbag le volume de 50 litres : top amovible
ABS Airbag le volume de 50 litres : top amovible

ABS Airbag le volume de 50 litres : top amovible, côté intérieur
ABS Airbag le volume de 50 litres : top amovible, côté intérieur

divers éléments de l'ABS Airbag
divers éléments de l'ABS Airbag

La poignée pyrotechnique de l'ABS Airbag
La poignée pyrotechnique de l'ABS Airbag

détails de la valve venturi
détails de la valve venturi

détails de la valve venturi
détails de la valve venturi

détails de la valve venturi
détails de la valve venturi

détails des pièces de l'ABS Airbag
détails des pièces de l'ABS Airbag

La tuyauterie
La tuyauterie

ABS-Airbag_38_hr.jpg
ABS-Airbag_38_hr.jpg

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 1
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 1

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 2
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 2

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 3
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 3

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 4
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 4

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 5
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 5

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 6
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 6

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 7
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 7

Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 8
Séquence d'ouverture de l'ABS Airbag : photo 8

Le sac Airbag gonflé
Le sac Airbag gonflé

Déclenchement
Déclenchement

On peut skier avec les sacs gonflés
On peut skier avec les sacs gonflés

Le sac Airbag gonflé

Le sac Airbag gonflé

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Repliage de l'airbag
Repliage de l'airbag

Commentaires