31 invités en ligne

Filtrer par thème :

La vraie vie est ici

par Dominique Lestant
30 janv.
24 lecteurs
Lecture 2 min.

Par nécessité ou par plaisir, la quête d’ailleurs se développe au XXe siècle, révélant le chaos du monde tout en questionnant son bonheur. Sans aucun doute, le développement des mobilités grâce à la technologie peut être considéré comme l’un des marqueurs de l’ère industrielle. Rodolphe Christin, docteur en sociologie, nous livre à nouveau le fruit de plus de vingt ans d’études dans son dernier ouvrage intitulé : « La vraie vie est ici », sous-titre : « Voyager encore ? ». Il y interroge le voyage d’agrément devenu sur-tourisme depuis sa démocratisation.
Un antagonisme binaire oppose le « voyageur » au « touriste ». Le premier recherche exotisme et altérité tandis que le second s’attache à retrouver son entre-soi dans un cadre différent. Ce sont pourtant toutes deux des expériences sensibles, filles de l’imagination avant d’être vécues. Le bât blesse dès que le tourisme devient une industrie qui engendre d’irrémédiables dégâts environnementaux, une expérience de l’anti voyage qui gomme l’altérité et l’enrichissement matériel et culturel mutuel. Lorsque la manne touristique est confisquée par quelques-uns, lorsque les flux touristiques déstabilisent le quotidien de la population locale, lorsque les infrastructures détruisent l’essence de ce que les voyageurs viennent chercher, l’équilibre est rompu. Lorsque l’injonction au départ en vacances devient une norme de comportement et cesse d’être découverte culturelle, le consumérisme, le divertissement et le cortège de leurs excès surgissent. Alors, au-delà de l’économie, la question devient sociétale et idéologique.
Repenser le voyage. Des issues ? Œuvrer à une pédagogie du voyage, l’enseigner tel un art de connaître le monde ? « Désaménager, démarketer » le territoire afin de détourner les flux de sur-tourisme ? Tarir l’injonction au départ en vacances ? Réfléchir aux conditions du vivre ici ? Voici quelques-unes des pistes envisagées au fil des pages de cet essai. Et si l’issue était de redécouvrir l’ailleurs qui se cache ici ?

La vraie vie est ici, Voyager encore ?

Rodolphe Christin

Éditions Écosociété ♦ 134 pages  ♦ 12.7x19cm  ♦ 12 €