14 invités en ligne

Balkans guide pratique

par ManonM dans Actualités 02 mars 177 lecteurs Soyez le premier à commenter
Photos : Rémi Vallin (à gauche), Jérémy Bigé (à droite)
Photos : Rémi Vallin (à gauche), Jérémy Bigé (à droite)

Les Balkans

Contrastes et diversité

Les Balkans font partie de ces régions d’Europe encore mal connues et peu fréquentées, idéales pour sortir des sentiers battus sans partir loin, pour peu que l’on dépasse les préjugés négatifs encore trop souvent associés à leur évocation.

Leurs limites sont difficiles à définir, notamment au nord, car aucun critère (politique, naturel ou culturel) ne réussit à les déterminer clairement et entièrement. L’identité balkanique est à chercher dans le passé commun des peuples qui y vivent. Il existe donc différentes délimitations de la péninsule balkanique et nous retenons ici la plus communément utilisée qui englobe en totalité l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Grèce, le Kosovo, la Macédoine du Nord et le Monténégro ; et en partie la Croatie, la Serbie, la Slovénie, la Roumanie et la Turquie. Le terme lui-même ne fait pas l’unanimité : on parle depuis le début du XIXe siècle de Balkans ou péninsule (qui n’en est géographiquement pas une) balkanique, mais pour contourner ce nom parfois connoté péjorativement (balkanisation et instabilité politique), on utilise aussi Europe du Sud-Est.

Toutes ces difficultés de définition sont le résultat d’une position d’entre-deux (région charnière entre l’Orient et l’Occident qui bascule sans cesse de l’un à l’autre) et d’un mille-feuilles d’influences : grecques, latines, slaves, byzantines, chrétiennes orientales et occidentales, ottomanes. Une histoire mouvementée et des guerres récentes ont laissé des traces encore visibles (terrains minés, bunkers abandonnés) à l’ouest dans un paysage où les espaces naturels et les climats diversifiés et contrastés sont propices à l’aventure sous toutes ses formes et à la découverte d’une riche biodiversité.

Montagnes albanaises, géants des Alpes dinariques.
Photo : Jérémy Bigé
Montagnes albanaises, géants des Alpes dinariques.
Photo : Jérémy Bigé
Des airs de Vietnam.
Le lac Skadarsko et les méandres qui le précèdent respirent la tranquillité.
Photo : Rémi Vallin
Des airs de Vietnam.
Le lac Skadarsko et les méandres qui le précèdent respirent la tranquillité.
Photo : Rémi Vallin
Les hêtres composent la majorité des forêts de Croatie ; avec le brouillard, l’ambiance est au rendez-vous.
Photo : Thomas Seramour
Les hêtres composent la majorité des forêts de Croatie ; avec le brouillard, l’ambiance est au rendez-vous.
Photo : Thomas Seramour

Montagnes

Balkans signifie « montagne boisée » en turc. Effectivement composée en majorité de montagnes culminant à 2900 m, la péninsule abrite de l’Adriatique à la mer Noire 4 chaînes montagneuses : les Alpes dinariques à l’ouest, le Pinde au sud, les Rhodopes et le Grand Balkan à l’est. On peut y rencontrer des ours et des loups et découvrir des plantes endémiques inconnues dans nos contrées. Une faune, une flore et des paysages protégés par de nombreux parcs nationaux.

Rando / VTT / Escalade

Dans tous les massifs, sentiers balisés peu fréquentés et refuges offrent de multiples possibilités de randonnées.

Depuis 2010, la Via Dinarica, grand projet associatif de traversée balisée des Alpes dinariques sur le modèle de la Via Alpina, cherche à promouvoir auprès des communautés locales l’épanouissement du tourisme. Encore en développement aujourd’hui, la Via connecte entre eux les villages, villes et pays qui la jalonnent. Elle se décline en 3 itinéraires distincts : le white trail par les montagnes (le mieux développé à ce jour), le blue trail par les côtes, le green trail par les terres. Au projet de départ s’est ajoutée une volonté d'œuvrer à la protection de l’environnement et à un tourisme vert. Le balisage et l’entretien des sentiers n’est pas encore homogène sur la totalité du parcours mais la trace GPS est téléchargeable.

Une TransDinarica à VTT est aussi en formation, et de façon générale les montagnes balkaniques sont bien adaptées à la pratique.

Du bloc (Prilep en Macédoine) aux grandes voies (Météores en Grèce), de nombreux sites d’escalade sont équipés dans tous les pays.

Ski

Pentes raides et enneigement généreux, il est possible de skier avec vue sur la mer. Les Balkans ne courent pas les topos de ski de rando et pourtant leurs montagnes sont parmi les plus enneigées de Méditerranée (rencontre entre l’humidité de la mer et le froid venant du nord-est). Cadre sauvage garanti et accès facilité par les villages d’altitude.

Le Canada monténégrin.
Soudain, peu avant mon passage au Kosovo, les conifères s’espacent pour laisser place à un lac d’altitude qui invite à la baignade.
Photo : Jérémy Bigé
Le Canada monténégrin.
Soudain, peu avant mon passage au Kosovo, les conifères s’espacent pour laisser place à un lac d’altitude qui invite à la baignade.
Photo : Jérémy Bigé
Vue sur l'Adriatique depuis les crêtes croates.
Photo : Thomas Seramour
Vue sur l'Adriatique depuis les crêtes croates.
Photo : Thomas Seramour
Descente vers le port de Trstenik (Croatie).
Photo : Rémi Vallin
Descente vers le port de Trstenik (Croatie).
Photo : Rémi Vallin
Photo : Jérémy Bigé
Photo : Jérémy Bigé
Le Durmitor.
Très impressionnant depuis les plaines de Zabljak, ce massif culminant à 2500 m d’altitude est parsemé de lacs, et très agréable
à randonner.
Photo : Thomas Seramour
Le Durmitor.
Très impressionnant depuis les plaines de Zabljak, ce massif culminant à 2500 m d’altitude est parsemé de lacs, et très agréable
à randonner.
Photo : Thomas Seramour
Vestiges des guerres balkaniques.
Photo : Thomas Seramour
Vestiges des guerres balkaniques.
Photo : Thomas Seramour

Rivières

Les Balkans abritent des rivières encore sauvages à écoulement libre, parmi les toutes dernières en Europe. Les associations de protection de la nature qui s’élèvent contre les nombreux projets hydroélectriques menaçant leur cours naturel et leur biodiversité les ont surnommées « le cœur bleu de l’Europe ». 

Canyon de l'Osumi.
Photo : Olivier Chambault
Canyon de l'Osumi.
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault
Gorges de la Piva.
Photo : Olivier Chambault
Gorges de la Piva.
Photo : Olivier Chambault
Vjosa
Photo : Antoine Bruge
Vjosa
Photo : Antoine Bruge
Vjosa
Photo : Antoine Bruge
Vjosa
Photo : Antoine Bruge
Vjosa
Photo : Antoine Bruge
Vjosa
Photo : Antoine Bruge

Mers

Côte adriatique, Dubrovnik, baie de Kotor, îles grecques… C’est en se rapprochant des côtes que les Balkans nous deviennent plus familiers et fréquentés. Toutefois, hors saison, le pourtour de la péninsule, morcelé en milliers d’îles et d’îlots, offre de multiples possibilités de  navigations itinérantes.

Croatie
Photo : la rédac'
Croatie
Photo : la rédac'
Croatie
Photo : la rédac'
Croatie
Photo : la rédac'
Monténégro
Photo : la rédac'
Monténégro
Photo : la rédac'
Grèce, Sporades
Photo : la rédac'
Grèce, Sporades
Photo : la rédac'
Grèce, Sporades
Photo : la rédac'
Grèce, Sporades
Photo : la rédac'
Grèce, îles Ioniennes
Photo : la rédac'
Grèce, îles Ioniennes
Photo : la rédac'
Grèce, îles Ioniennes
Photo : la rédac'
Grèce, îles Ioniennes
Photo : la rédac'
Archipel des Kornati (Croatie).
Photo : Olivier Chambault
Archipel des Kornati (Croatie).
Photo : Olivier Chambault
Bords du Lac Vransko Jezero.
Photo : Rémi Vallin
Bords du Lac Vransko Jezero.
Photo : Rémi Vallin

Routes

Le réseau routier bien développé met à disposition des cyclistes une multitude de petites routes, avec parfois quelques œuvres d’art qui n’ont rien à envier à nos cols alpins, à l’instar de la fameuse route serpentine reliant Kotor à Cetinje (Monténégro).

De nombreux bus quadrillent la péninsule jusque dans les villages les plus reculés, facilitant les déplacements en transport en commun.

 

Dans un patchwork culturel bigarré où le raki se décline dans toutes les langues, les Balkans se présentent comme un véritable eldorado des activités de pleine nature à découvrir ! 

Photo : Rémi Vallin
Photo : Rémi Vallin
Mykonos.
Photo : Rémi Vallin
Mykonos.
Photo : Rémi Vallin
Ancien chemin muletier sur le sentier de Zagori.
Photo : Thomas Seramour
Ancien chemin muletier sur le sentier de Zagori.
Photo : Thomas Seramour
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault
Photo : Olivier Chambault

Pour aller plus loin

via-dinarica.org et viadinarica.com : sites officiels de la Via Dinarica avec traces et beaucoup d’informations utiles (points d’eau, commerces, hébergements…), et le site d’Eva, plein d’informations sur la traversée de ces montagnes.

La TransDinarica à VTT.

Carte des zones minées en Bosnie et en Croatie.

Infos bivouac par pays.

À lire : Longue marche, suite et fin, de Bernard Ollivier et Bénédicte Flatet, éd. Phebus.

Carnets MyTrip

Kayak de mer :

Packraft en rivière :

Commentaires