Carnets Aventures

Le Voyage Nature

Parcourir le monde à pied, à vélo, en kayak, en cordée, à cheval, en parapente ou tout autre moyen non motorisé
Pour poster des messages vous devez être enregistré, cela prend quelques secondes

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Remarque : Le "rang" sous le nom de l'utilisateur est généré automatiquement en fonction du nombre de messages postés. Il s'agit d'animaux migrateurs (voyageurs non motorisés) de plus en plus gros au fur et à mesure que le nombre de messages augmente.

Attention à ne pas inscrire votre email en clair dans les messages des forums. Des scripts automatiques pirates les récupèrent et vous serez dans les bases de données des spammers. Si vous devez mettre votre adresse toto@monsite.fr utilisez des maquillages du genre toto arobase monsite point fr.

Courtoisie, tolérance et ouverture d’esprit sont de mise sur le forum. Personne ne détient La vérité (et s’il le croit c'est qu'il se trompe), il n’y a pas d’absolu en ce bas monde et on a tous à apprendre les uns des autres.

Malgré tout, sur un forum, les utilisateurs ont souvent des avis divergents, parfois leur manière de le faire savoir n’est pas très agréable (manque de savoir-vivre dû au relatif anonymat que procure le forum ?). A vous de faire preuve de sagesse et de savoir les ignorer. Il faut essayer de ne pas prendre cela contre soi, même si ce n’est pas toujours facile. C’est le meilleur moyen de rester serein de garder une bonne ambiance dans les forums.

Bonnes discussions.

#51 12-01-2015 16:18:19

Bulle de nature
Papillon vulcain
Inscription : 08-01-2015
Messages : 4

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

En Allemagne, je n'ai aps eu de problème, mais on était bien caché smile


1 kilomètre à pied, ca use, ca use

Hors ligne

#52 20-01-2015 22:32:55

lardechois
Papillon vulcain
Inscription : 20-01-2015
Messages : 1

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

En Irlande, en vélo je m'arrête le soir dans un champ qui longe une petite route où je n'ai croisé aucune voiture.
Un talus sépare le champ de la route, je me cale juste derrière ce talus qui était assez haut pour que les voitures ne me voient pas..
Sauf que pas assez haut pour me cacher d'un type dans un tracteur.. big_smile. Il a continué sa route et est repassé 1/4h après. 1/2 h après une voiture est venu et a fait un petit tour sur le champ, le type n'est pas sorti de la voiture et est reparti sans rien dire.
Et j'ai passé une très bonne nuit à la belle étoile sans être embêté !

Une autre fois mais là c'est un autre visiteur..

En montagne, dans les Ecrins, j'avais trouvé une "terrasse" herbeuse grande comme un 1/2 terrain de foot.
1h après m'être couché (assez tôt), j'entends des cloches.. Je sors la tête de la tente et vois des vaches arriver, dont une qui est venu se frotter la tête contre l'entrée de la tente pdt une p'tite minute big_smile
J'ai donc partager la "terrasse", bercé par les cloches  lol

Hors ligne

#53 20-01-2015 23:13:31

marie31
Tortue marine
Inscription : 09-07-2012
Messages : 329
Site Web

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

moi en autriche au mileu de rien avec une copine  en pleine montagne on  s'etait installé le soir venu tranquillou on buvait notre thé 
et d'un seul coup est surgi de nulle part un viel autrichien avec un fusil
et bien meme sans parler allemand j' ai compris qu il fallait qu'on deguerpisse et vite
on a tout remballé marcher dans la nuit pour passer le col dans la neige et basculer dans l'autre vallée (bivouac sur la neige sous le col)

c'etait ma premiere rando en automonie wink

ca laisse des souvenirs

Hors ligne

#54 22-01-2015 12:43:45

freepius44
Hirondelle
Lieu : Bretagne
Inscription : 12-07-2014
Messages : 19
Site Web

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

Allez, à mon tour pour un bivouac cocasse, en 2011.
Mon amie et moi sommes en «grande itinérance à pied», depuis 2 mois déjà, et pour 2 mois encore.

Ce soir-là, en Creuse, à Bourganeuf, nous ne savons pas où bivouaquer.
Depuis plusieurs jours, c'est régime «pluie fine discontinue». Déprime ! sad

À la sortie de la pizzeria, il est déjà bien tard.
Pas le courage de continuer la marche, sous cette foutue pluie.

Alors, à la va-vite dans le noir, nous plantons notre tente sous un gros pin ruisselant... dans la cour du Trésor Public. La classe big_smile !

Le lendemain, les employés devaient être quelque peu étonnés.
Nous, nous plions bagage sous la pluie. Youpi !

Hors ligne

#55 22-01-2015 14:59:59

loic88
Caribou
Lieu : Besançon
Inscription : 08-09-2009
Messages : 589
Site Web

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

Deux trois anecdotes :

Une fois à Charmey en Suisse, nous nous posons en bas d'un télésiège en plein été. Je voulais me mettre devant mais Flo a bien fait de m'en dissuader, l'engin a démaré en pleine nuit pour faire des tests ou je ne sais pas quoi ! La même nuit, après une délocalisation pour cause du bruit ce qui devait être deux parapentistes ont atterrit à côté de nous ! Dans le même voyage, nous avons dormis dans le jardin d'une école (vers interlaken) sous le regard interrogé des enfants smile

Toujours en suisse un 4*4 est passé deux ou trois fois devant nous en forêt sûrement pour nous signaler qu'on squattait là ou il fallait pas mais ne nous a pas demandé de partir.

On a déjà été embête par ce que l'on pense être un blaireau qui faisait un barouf d'enfer sous notre tente (morvan) et à deux heures du mat on a bougé la tente.

Au final, on ne s'est jamais fait virer ni en France ni ailleurs bien que l'on se soit fait voire à plusieurs reprises.

;-)


On ne va jamais aussi loin lorsque l'on ne sait où l'on va....

Hors ligne

#56 23-01-2015 19:28:13

Vehl
Hirondelle
Inscription : 12-03-2014
Messages : 19

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

Sur environ 250/300 nuits de bivouac seulement deux ou trois mésaventures qui auraient pu être aisément évitées.

La première sur le chemin de Compostelle entre Conques et Figeac vers la mi-mars. Je m'étais installé, dans une lumière déclinante prêt d'un arbre à une dizaine de mètres du sentier. Sur le coup de 3/4heures du matin j'ai été réveillé par deux fermiers armés d'une hache qui ont commencé par me menacer de faire tomber un arbre sur ma tente si je ne dégageais pas... Alors j'ai plié bagage et filé au milieu de la nuit sans comprendre ni mot dire.

Quelques mois plus tard dans les Ardennes, après une longue journée de marche j'arrive sur le coup de 22h30 dans un petit hameau qui semblait désert. Pas une lumière visible aux fenêtres des maisons qui cintraient un large carré d'herbe plein de mousse. Du coup je m'y suis installé pour dormir à la belle étoile. Vers de minuit alors que je dormais à moitié j'entends des rires étouffés près de moi, j'ouvre les yeux, distingue vaguement trois silhouettes avant qu'une pluie de pierres ne s'abatte sur moi. J'ai juste pu les regarder s'enfuir en riants comme des baleines vers une voiture ou un quatrième trou de balle attendait prêt a partir.

Plus de peur que de mal mais maintenant je fais plus attention. Peu importe à qu'elle heure je décide de m'arrêter, je fais bivouac toujours attention a ce que soit hors de vue !

Hors ligne

#57 23-01-2015 22:16:09

loic88
Caribou
Lieu : Besançon
Inscription : 08-09-2009
Messages : 589
Site Web

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

La maladie de la connerie humaine semble avoir frappée malheureusement un peu partout sur terre  neutral

Dernière modification par loic88 (24-01-2015 15:32:27)


On ne va jamais aussi loin lorsque l'on ne sait où l'on va....

Hors ligne

#58 24-01-2015 12:32:32

freepius44
Hirondelle
Lieu : Bretagne
Inscription : 12-07-2014
Messages : 19
Site Web

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

Et oui ! Cette maladie-là est bien universelle ! sad
Pourtant...

Il se pourrait que, en terme de bivouac, les zones les plus tranquilles ne soient pas nécessairement celles auxquelles nous aurions pensé.

Avec mon amie, nous avons bivouaqué près de 200 fois en France et près de 120 fois en Afrique (du Nord et de l'Ouest).
Et bien, nous nous sommes sentis plus en sécurité sur le continent africain.

Pourquoi ?
Parce que, là-bas, pas de jeunes qui picolent ou qui traînent, plus grand respect de l'autre (en particulier, de l'enfant à l'adulte), plus grande gentillesse, beaucoup moins d'agressivité, idée du «t'es chez moi, t'es sur ma propriété» beaucoup moins présente, etc.

Moralité, il nous a été parfois plus délicat de bivouaquer en France : impression d'être des gêneurs, peur du regard de l'autre, plus grande intolérance, etc.
Même si, globalement, il reste très très facile de bivouaquer en France.

Une règle d'or, dans tous les cas : être d'une extrême discrétion.
Ma règle bonus : «Plus je galère à atteindre mon lieu de bivouac, plus j'ai de chance d'être tranquille.»  smile

Hors ligne

#59 23-02-2015 17:00:41

Sesska
Sterne arctique
Inscription : 23-02-2015
Messages : 74

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

Quand on habitait en Haut béarn, on s'est fait dégager des dunes plusieurs fois par ''la milice'' locale pendant les sessions surf.

rien de bien méchant, deux ou trois types en treillis noirs/rancho avec des rottweiler et des maglight au bout des bras smile
ils ne peuvent pas grand chose à part alerter la police (apparemment grosse amende à la clé ?) mais la rencontre en nocturne refroidit direct et donne une grosse envie de plier les gaules

On s'est fait une fois réveiller par les gendarmes au dessus du Larmont vers chez moi, je voulais absolument montrer le coucher de soleil depuis le grand taureau à ma petite soeur.

beau! beau!: http://p8.storage.canalblog.com/88/78/3 … 5485_p.jpg


heureusement, on avait fait le ménage avant de se coucher, rien qui trainaient, ils nous ont juste dit de dégager avant que ''leurs collègues en vert'' passent et nous collent une amende (texto)

je pense qu'un campement propre, bien situé et bien organisé est la clé (mon côté scout angel ) ça fait sérieux et tu peux entamer le dialogue avec les autorités ou le proprio, en pointant le relatif ''sérieux'' du projet


Mais à part ces deux là, j'ai bivouaqué un nombre incalculable de fois en France, en Ecosse, En Italie, En Allemagne... honnêtement j'ai jamais ressentis d'animosité, j'évite les zones habités, ou le vadrouilleur est vite perçu comme ''un clodo'', je respecte très scrupuleusement tout ce qui est restriction environnementale, et je sourie et tchatche gentiment quand je me fais gauler (et offre vite l'apéro, ça marche bien avec les proprios)

Hors ligne

#60 24-02-2015 23:50:53

khutzeymateen
Gnou
Inscription : 02-06-2006
Messages : 802

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

bonsoir,

freepius44 a écrit :

Ma règle bonus : «Plus je galère à atteindre mon lieu de bivouac, plus j'ai de chance d'être tranquille.»  smile

tout à fait , je partage cet avis.
Ceci dit à moins de grimper sur les hauteurs en montagne ou au beau milieu d'une forêt ,c'est plus difficile en plaine..
et le problème en France j'ai dû le mentionner avant c'est l'étalage urbain ça se construit de partout sad ..de plus en plus de zones semi-urbaines.
Par exemple sur la route entre Sisteron et Manosque il y a maintenant des zones commerciales qui n'existaient pas il y a quelques années

Sesska a écrit :

On s'est fait une fois réveiller par les gendarmes au dessus du Larmont vers chez moi, je voulais absolument montrer le coucher de soleil depuis le grand taureau à ma petite soeur.

beau! beau!: http://p8.storage.canalblog.com/88/78/3 … 5485_p.jpg

curieux...pourtant la photo donnée en lien montre un paysage plutôt de montagne avec de la forêt.
Donc on doit bien trouver des recoins pour planter sa tente tranquillement

Dernière modification par khutzeymateen (24-02-2015 23:53:25)

Hors ligne

#61 25-02-2015 12:37:23

Sesska
Sterne arctique
Inscription : 23-02-2015
Messages : 74

Re : Bivouac sauvage : que se passe-t'il quand on se fait prendre?

khutzeymateen a écrit :

de plus en plus de zones semi-urbaines.

oui, ça limite vraiment les vadrouilles/posages dans certaines zones qui paraissent assez sauvages de loin et quand tu arrives...

du coup j'ai pris l'habitude de mieux planifier en amont (que je faisais rarement avant) sur carte ou image sat, pour éviter ces galères là

un paysage plutôt de montagne avec de la forêt. a écrit :

un paysage plutôt de montagne avec de la forêt.

vi, bien sûr, dans le haut Doubs le camping est en principe assez détendu, là c'était au point de vue, sur le sommet, donc un peu plus flag
les ''locaux'' des fermes alentour te pistent de loin, même en montagne t'es jamais aussi seul que le silence semble indiquer  roll

Hors ligne

Pied de page des forums

Valid XHTML 1.0 Strict