Carnets Aventures

Le Voyage Nature

Parcourir le monde à pied, à vélo, en kayak, en cordée, à cheval, en parapente ou tout autre moyen non motorisé
Pour poster des messages vous devez être enregistré, cela prend quelques secondes

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Remarque : Le "rang" sous le nom de l'utilisateur est généré automatiquement en fonction du nombre de messages postés. Il s'agit d'animaux migrateurs (voyageurs non motorisés) de plus en plus gros au fur et à mesure que le nombre de messages augmente.

Attention à ne pas inscrire votre email en clair dans les messages des forums. Des scripts automatiques pirates les récupèrent et vous serez dans les bases de données des spammers. Si vous devez mettre votre adresse toto@monsite.fr utilisez des maquillages du genre toto arobase monsite point fr.

Courtoisie, tolérance et ouverture d’esprit sont de mise sur le forum. Personne ne détient La vérité (et s’il le croit c'est qu'il se trompe), il n’y a pas d’absolu en ce bas monde et on a tous à apprendre les uns des autres.

Malgré tout, sur un forum, les utilisateurs ont souvent des avis divergents, parfois leur manière de le faire savoir n’est pas très agréable (manque de savoir-vivre dû au relatif anonymat que procure le forum ?). A vous de faire preuve de sagesse et de savoir les ignorer. Il faut essayer de ne pas prendre cela contre soi, même si ce n’est pas toujours facile. C’est le meilleur moyen de rester serein de garder une bonne ambiance dans les forums.

Bonnes discussions.

#26 20-06-2014 19:25:32

Oscar
Saumon
Inscription : 16-06-2008
Messages : 133

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Pour avoir essayé un vélo à assistance  électrique "légal"  au printemps, il est clair qu'il s'agit réellement d'une bonne assistance qui permet de franchir des cols avec beaucoup beaucoup beaucoup moins d'efforts que sans assistance. ET donc ue ça change la distance des étapes et la vitesse de parcours pour certaines personnes. Dont moi.

Etape de 65 km en montagne, en famille, alors que sans assistance on tourne sur des étapes de 50 - 60 km sur le plat. Personnellement, je ne monte pas les côtes à plus de 25 km/h, et donc j'ai du mal à dépasser des VAE en montée, même dans Paris.

Juger si ce type de moyen de locomotion a sa place dans CA, c'est une question sur laquelle je ne me prononce pas. Mais dire  que l'assistance apportée par ces vélos n'en est pas vraiment une, je trouve cela factuellement inexact.

Opinion acquise après avoir essayé. D'ailleurs, si les VAE n'apportait pas vraiment d'assistance, pourquoi s'en vendrait il ?


Quelques récits de mes randos dans ma présentation :
http://www.expemag.com/voyage/viewtopic … 159#p48159

Hors ligne

#27 20-06-2014 23:23:04

Enzo007
Tortue marine
Inscription : 18-08-2008
Messages : 417
Site Web

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Bonsoir,

Un VAE apporte bien une assistance; c'est sans équivoque. Mais, les watts apportés sont en partie "mangés" par la masse de l'équipement.
Et un VAE n'avance pas tout seul, loin de là même. C'est plutôt un mammouth. 25 km/h en VAE dans un col de montagne ???? hmm j'aimerais bien voir ça.

Si un VAE peut rassurer et ouvrir des horizons vers un vélo classique pourquoi pas. Un VAE est toujours mieux qu'une ballade en voiture non ? wink

Enzo

Hors ligne

#28 21-06-2014 10:25:40

FrançoisB
Saumon
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)
Inscription : 30-04-2008
Messages : 137
Site Web

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Enzo007 a écrit :

Si un VAE peut rassurer et ouvrir des horizons vers un vélo classique pourquoi pas. Un VAE est toujours mieux qu'une ballade en voiture non ? wink

Enzo

Utile aussi à ceux qui veulent continuer à voyager/randonner à vélo, alors que leurs moyens physiques ne leur permettent plus.

Ceux là font partie des lecteurs de Carnets d'Aventure, mais leurs aventures à leur mesure n'y ont probablement pas une place évidente, car ce n'est pas ce qu'y apprécie la majorité des lecteurs.
(aucun mépris là dedans, étant moi même à la fois utilisateur heureux et non complexé de VAE et lecteur de Carnets d'Aventure)


François

Hors ligne

#29 21-06-2014 16:05:15

Ghislain
Papillon vulcain
Lieu : Saint-Affrique (Aveyron)
Inscription : 25-09-2008
Messages : 94

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Je rejoins pas mal d'avis déjà donnés ici sur le fait qu'il ne faille pas être trop "jusqu'au-boutiste", sinon exit toutes les expéditions au Spitzberg, les bonbonnes de gaz (merci Gilles008 ;-), les pubs dans CA (ça par contre, je ne suis pas contre en enlever quelques unes)

et puis on peut aller très loin comme ça: quels sont les couts environnementaux de la fabrication d'un cadre alu de vélo non VAE ou de ma tente ultra-light fabriquée par des ouvrières vietnamiennes même pas majeures? Le duvet de nos sacs de couchages sont-ils bio? et toutes les fibres synthétiques que nous utilisons pour nos trips, elles poussent sur les arbres peut-être?

Non, je crois qu'il faut dénoncer, voire combattre toutes ces dérives de notre système consumériste, mais de là à exclure des brèves un moyen de transport relativement "doux" qui peut rendre accessible une activité "sportive" à des gens qui n'en ont plus les moyens physiques... eTant que CA garde la ligne éditoriale qu'il s'est fixé et un certain équilibre entre les différentes activités, les destinations et les moyens de s'y rendre, ça me va... ensuite pour ce qui est de l'engagement et du débat écologique de fond, moi je lis la revue S!lence.


"Le vagabond a deux montres que l'on ne peut acheter [...]; à un poignet le soleil, à l'autre la lune, les deux mains sont faites de ciel" Jack Kerouac

Hors ligne

#30 21-06-2014 23:37:42

toto38
Grive musicienne
Lieu : Lans en Vercors (38)
Inscription : 05-06-2009
Messages : 66

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Bonsoir,

Je ne rentre pas dans le débat sur la pertinence ou non de la publication de récits de voyage en vélo électrique dans Carnets d'Av, chacun de nous ayant des arguments pertinents, et la rédaction ayant le dernier mot au final.

Je vous confirme simplement qu'il est possible de voyager à vélo électrique, même sur de longues distances et dans des zones reculées.

Par exemple, à l'été 2013 s'est déroulée la première édition du SunTrip, aventure à vélo électrique alimenté par panneaux solaires, entre Chambéry et Astana, au Kazakhstan,soit 8000 km.

Sur les 31 inscrits, 29 sont partis et...
- 9 vélos sont arrivés arrivés en mode 100% solaire, dont un tandem, entre 38 et 68 jours,
- 9 vélos sont arrivés mais avec des compléments de recharge sur secteur, entre 50 et 90 jours,
- 10 ont abandonné (accident, santé, pannes ou casse, raisons personnelles ou professionnelles).

Ceux qui ont du se recharger, faute à un système solaire sous dimensionné ou en panne, n'ont pas trop eu de difficultés à trouver une prise pour recharger: chez l'habitant, au resto, etc...

C'est donc faisable, avec ou sans solaire, pour des distance journalières moyennes de 80 à 150 km (j'ai exclu les 3 premiers arrivés, des athlètes d'un physique de champion).

Pour du voyage tranquillou, 30 à 80 km/j, c'est tout à fait faisable avec une puissance solaire modeste de 150 Wc en première approximation, que l'on peut placer sans difficultés sur une remorque, même en terrain montagneux: en 2013, il a fallu franchir le petit Saint Bernard, la Slovénie, les Balkans, la Turquie pour certains, les Carpates pour d'autres, et le Caucase pour tout le monde.

Après, selon la sensibilité, chacun a son propre avis sur:
- le budget nécessaire,
- la consommation d’énergie pour la fabrication des panneaux PV par rapport à leur faible durée d'utilisation,
- la consommation de ressources minières: lithium pour les batteries, terres rares pour les moteurs.

En ayant donc conscience de ces inconvénients, pour me faire plaisir pour mes 40 ans, j'ai décidé d'y participer pour la prochaine édition, en essayant dans la limite du possible d’acquérir des équipements réalisés dans des conditions les moins mauvaises possibles, et que je pourrai réutiliser ultérieurement:
- vélo dont le cadre est assemblé au pied du Vercors, à proximité de chez moi,
- batteries lithium provenant du japon,
- cellules solaires provenant des USA, assemblées en Suisse,
- remorque fabriquée à Sisteron,
- électronique provenant du Canada ou d'Allemagne,
- mais moteur provenant de Chine, les moteurs 'occidentaux' venant de France, Suisse ou Canada étant trop complexes et verrouillés par des dispositifs électroniques / informatiques non modifiables et irréparables avec les moyens du bord, à savoir du fil, des dominos et du ruban adhésif.

Pour la réutilisation future:
- le vélo redeviendra 'normal', ainsi que la remorque,
- pourquoi pas construire un kayak solaire avec le reste des équipements, recyclés pour une nouvelle aventure ?

Olivier

Hors ligne

#31 24-06-2014 16:56:54

Elyse
Papillon vulcain
Inscription : 18-06-2008
Messages : 34

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Oscar a écrit :

Pour avoir essayé un vélo à assistance  électrique "légal"  au printemps, il est clair qu'il s'agit réellement d'une bonne assistance qui permet de franchir des cols avec beaucoup beaucoup beaucoup moins d'efforts que sans assistance. ET donc ue ça change la distance des étapes et la vitesse de parcours pour certaines personnes. Dont moi.

Etape de 65 km en montagne, en famille, alors que sans assistance on tourne sur des étapes de 50 - 60 km sur le plat. Personnellement, je ne monte pas les côtes à plus de 25 km/h, et donc j'ai du mal à dépasser des VAE en montée, même dans Paris.

Juger si ce type de moyen de locomotion a sa place dans CA, c'est une question sur laquelle je ne me prononce pas. Mais dire  que l'assistance apportée par ces vélos n'en est pas vraiment une, je trouve cela factuellement inexact.

Opinion acquise après avoir essayé. D'ailleurs, si les VAE n'apportait pas vraiment d'assistance, pourquoi s'en vendrait il ?

Bien sûr que le VAE assiste mais colombo avait parlé de "remplacement"

colombo_35 a écrit :

250 watts ce n'est plus de l'assistance, c'est du remplacement.

Les VAE ne vont à 25km/h que s'il s'agit de vélo classique (pas cargo ni tandem) bien entretenu sur le plat avec une personne au gabarit normal (généralement 75kg selon les standards du cyclisme).

Donc à Paris, avec les pneus un peu dégonflés, une personne en surpoids sur une pente pas trop raide (Tolbiac par exemple), c'est facile de les doubler même en dessous de 20km/h wink

Dans les cols alpins, je n'ai jamais essayé mais j'imagine que l'assistance doit supporter le poids du vélo + chargement, mais pas le poids complet du bonhomme. ça fait toujours au moins 15-20kg de moins (en comptant un vélo de rando + bagages) à monter en haut, ce qui est déjà une sacré aide en soit. Sans compter que ça doit lisser pas mal les courtes portions avec fort pourcentage de pente (dans les épingles par exemple) et épargner ainsi pas mal de fatigue.



Pour le moment, je n'ai pas eu besoin d'acquérir un VAE pour le quotidien ou les loisirs mais si je ne serai pas offusquée d'en acheter un smile

Dernière modification par Elyse (24-06-2014 16:58:28)


J'ai deux passions : les voyages en tandem et le chocolat, heureusement que les deux se compensent...

Hors ligne

#32 24-06-2014 23:34:28

toto38
Grive musicienne
Lieu : Lans en Vercors (38)
Inscription : 05-06-2009
Messages : 66

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Elyse a écrit :

Les VAE ne vont à 25km/h que s'il s'agit de vélo classique (pas cargo ni tandem) bien entretenu sur le plat avec une personne au gabarit normal (généralement 75kg selon les standards du cyclisme).

Donc à Paris, avec les pneus un peu dégonflés, une personne en surpoids sur une pente pas trop raide (Tolbiac par exemple), c'est facile de les doubler même en dessous de 20km/h wink

Pour avoir essayé des VTT électriques, je t'assure que ça pousse vraiment fort, et que ça permet de monter à quasiment 25km/h quelle que soit la pente, même avec des vélos légaux (250W, 25km/h), du moins tant qu'il s'agit de moteurs dans le pédalier qui bénéficient donc du changement de vitesse. Quand c'est vraiment raide, il faut tout de même bien appuyer sur les pédales, mais il faut admettre que c'est très ludique.
Par contre, à pleine puissance, la batterie se vide rapidement, et ce ne sont pas des VAE à 999€ en grande surface, mais plutôt autour de 3000 Euros, parfois jusqu'à 5000 €.
Les marques: Moustache, Haibike, KTM, et plein d'autres...
La marque Riese und Muller propose des VAE qui conviendraient très bien à du voyage à vélo, du moins en Europe, à distance raisonnable de réparateurs Bosch: le produit est certes fiable, mais en cas de panne ou de casse accidentelle, il est hors de question de vouloir réparer soi même un tel système, verrouillé par informatique.

Quelqu'un qui a les moyens financiers peut tout à fait voyager avec ce type de vélo, avec des étapes de 60 à 100 km, en dormant et en rechargeant à l’hôtel. Ce n'est cependant pas tout à fait la ligne éditoriale de Carnets d'Av, mais c'est un progrès par rapport à la voiture, et pour certains, ce peut être un premier pas vers un voyage pas du tout motorisé.

Olivier

Hors ligne

#33 25-06-2014 07:18:39

FrançoisB
Saumon
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)
Inscription : 30-04-2008
Messages : 137
Site Web

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

C'est quand même deux à trois fois moins puissant qu'un antique Solex des années 60, dont personne n'aurai jamais songé à dire qu'il "poussait fort" big_smile

Solex
image Wikipedia

Dernière modification par FrançoisB (25-06-2014 08:33:39)


François

Hors ligne

#34 25-06-2014 08:47:00

Kajak
Tortue marine
Inscription : 10-03-2009
Messages : 434

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

d'accord avec toto.
dans mon groupe VTT il y a un individu d'une cinquantaine d'années qui a un VTT avec assistance electrique et je peux confirmer que ca aide enormement.
alors que dans les montées nous les VAM (velos a assistance musculaire)  appuyons de plus en plus fort et que le coeur commence a monter en regime, lui il passe apparemment sans effort, mais il pedale tout de meme.

son argument principal:
le VAE lui permet de se joindre a un groupe VTT (donc hors routes goudronnées, traffic, etc) tout en lui permettant de fournir un effort regulier et continu au meme rythme, genre velo de route

apres une balade de 3 heures, 30-40 km et 1000 m de D+ approx  il a consommé environ 50% de sa charge electrique.
je ne me souviens pas de la marque mais c'est un velo cher (3 a 5000 euros)

en competition il est rare que les VAE soient acceptés!!!!!!

K

Hors ligne

#35 26-06-2014 11:21:15

rubis
Gnou
Inscription : 17-05-2008
Messages : 894

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

colombo_35 a écrit :

Dans le numéro 35, dans la section brèves la présentation du voyage de Corinne et André m'a surpris "Tandem électrique  haut atlas Marocain", cela entre en contradiction avec la ligne éditoriale en page 3 "... sur le thème du voyage non motorisé...".  250 watts ce n'est plus de l'assistance, c'est du remplacement.


oui ça assiste et alors ?

et là il y a bien assistance ( encore plus qu'en VAE ) : Tour du Groenland à kite ski pulka réussi ! 5067 km en 58 jours : http://www.expemag.com/actualite/wings- … ucces.html

en fait c'est un tour à la voile ( 95% d'assistance , à la force du vent ).

une voile est un moteur à pression : wikipédia << Les premiers moteurs auxquels on peut penser sont : des moteurs à pression (voile, moulin à vent) >>

http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur

l'assistance n'est pas un argument .


CQFD .

Hors ligne

#36 28-06-2014 10:43:01

toto38
Grive musicienne
Lieu : Lans en Vercors (38)
Inscription : 05-06-2009
Messages : 66

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Au delà de la notion d'assistance qui est difficile à cerner,  il serait peut être possible d'établir un critère sur la source de l'énergie permettant le mouvement:
- prise électrique, combustible = pas bon
- vent, ascendances thermiques, soleil, courants marins ou en rivière = ok

Hors ligne

#37 08-07-2014 12:52:51

dedeco
Papillon vulcain
Inscription : 08-07-2014
Messages : 2

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Bonjour, 
Nous sommes assez surpris de la réaction de colombo_35, suite à votre brève concernant notre tour du haut Atlas Marocain, en tandem à assistance electrique.Il se base certainement sur votre ligne éditoriale,  qui elle, est peut être un peu trop rigide.Que penser des differents moyens de transports utilisé par les différents voyageurs pour joindre le point de départ de leurs merveilleuses aventures...

Le vélo à assistance électrique est en plein boum actuellement,  et, comme l'indique votre réponse,  permet à des personnes moins sportives de réaliser une aventure intéressante. Nous concernant,  nous avons déjà réalisé différents voyages en tandemsans assistance,  et l'assistance electrique nous permet de realiser des voyages tels que ce tour du haut Atlas Marocain, en étant quelque peu soulagé lors des nombreux cols.Avec le poid de l'équipage et des bagages, les utilisateurs de tandems savent de quoi je parle.Les 250watts maximum du moteur electrique, permet juste de soulager le pedalage dans les côtes, et rend le voyage plus confortable. Est ce si catastrophique !!!Cette expérience a pour but de démontrer qu'il est possible de changer progressivement de moyens de transport pour arriver a une autonomie de deplacement.Nous venons également de terminer le tour de Corse, et avons eu beaucoup de plaisir à pédaler sans trop souffrir.
Nous préparons la Namibie, Botswana et Zimbabwe, et cette fois sans assistance, car pas très utile dans ces pays.
La ligne editoriale de votre magazine évite de promouvoir ce type de moyen de deplacement, et nous vous remercions d'avoir publié cette brève afin de peut être stimuler vos différents lecteurs à transiter lentement vers des moyens de déplacement plus justes et respectueux. 
Pour repondre à certaines interogations, notre système à une autonomie de 140 km.
Il y a encore beaucoup d'interrogations sur ce type de velo, mais, pour nous, c'est le top pour des parcours difficiles.

Longue vie au magazine

Corinne et André

Hors ligne

#38 08-07-2014 12:57:07

dedeco
Papillon vulcain
Inscription : 08-07-2014
Messages : 2

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Pour toutes les interogations sur les systèmes d'assistance électrique, le plus simple est d'effectuer un essai afin d'avoir un avis objectif.

Hors ligne

#39 03-08-2014 10:16:11

axpeople
Papillon vulcain
Inscription : 03-08-2014
Messages : 1

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

colombo_35 a écrit :

Dans le numéro 35, dans la section brèves la présentation du voyage de Corinne et André m'a surpris "Tandem électrique  haut atlas Marocain", cela entre en contradiction avec la ligne éditoriale en page 3 "... sur le thème du voyage non motorisé...".  250 watts ce n'est plus de l'assistance, c'est du remplacement.

Mon point de vue est que ce type d'aventure si belle soit elle n'a pas sa place dans CA, vous aurez le droit de trouver mon avis tranché (ou pire sectaire), j'aimerai savoir si la rédaction avait débattu avant de publier cette brève et les avis des lecteurs.


Bonjour ,

    Explication technique:

-250w c'est environ la puissance d'une personne
-la batterie est capable de donner cette puissance pendant 2heures environ ( batterie de 500watt par heure)  ce qui est deja bien.
-avec une aide de pedalage de 50%  la batterie aide 4 heures avant recharge

Exemple:

Si Corinne et André ne pedalaient pas du tout  sur du plat:
-à 20 km/h , ils feraient environ  2 heures sur un tandem donc  environ 40km ( 80km sur un velo solo) et le velo s'arreterait batterie vidée .

Mais corinne et Andre sont obligés de pedaler de par la conception du velo
S'ils pedalent fort et apportent 50% chacun d'aide à la batterie , ils peuvent faire
  4heures au lieu de 2 heures à   20 km/h donc 80km au lieu de 40 km!!
(Suivant les conditions et la puissance de la batterie on peut sans doute augmenter la distance)
,
Cette aide permet au maximum de doubler la distance parcourue avec la même energie et permet donc de motiver de nombreux debutants en leur permettant de faire une distance correcte et de passer quelques montées qui seraient difficiles sans la batterie .

De plus , il faut pedaler tres fort en montée si l' on ne veut pas vider la batterie sur à peine quelques km!

Donc l'aide est interessante , motivante mais elle est tres vite consommée en cote et il y a le stress du rechargement .

Il faut donc vraiment pedaler serieusement avec un VAE ! Et les kilometrages sont souvent bien inferieurs à ceux que je viens de citer .

Personnelement j'ai un VAE qui me permet de gravir une cote près de chez moi . Je suis sportif pourtant pour monter rapidement à plus de 20 km/h au lieu de 15 , je pedale à fond et j'arrive en haut en sueur avec le coeur qui bat fort! Donc un vae n'est pas une moto ou un scooter electrique.

Dernière modification par axpeople (03-08-2014 10:32:07)

Hors ligne

#40 01-10-2014 12:29:04

bfraysse
Papillon vulcain
Lieu : toulouse
Inscription : 01-10-2014
Messages : 1

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Bonjour,
je viens de parcourir avec intérêt (et beaucoup de retard) ce fil de discussion et j'ai l'impression que le point principal qui a pu déranger n'est pas tant à chercher du côté de l'écologie (refus de la motorisation) que du côté de la définition de l'aventure.

Savoir s'il on est toujours dans le cadre du voyage non motorisé en utilisant un VAE n'est pas réellement le problème. Comme il a été écrit, le magazine ne s'intéresse pas exclusivement aux aventures qui commencent au pied de chez soi donc dans beaucoup de cas il y a de la motorisation impliquée dans l'aventure qui est relatée. Et ça n'enlève rien à l'intérêt du récit. Ceci dit j'ai de plus en plus d'intérêt voire d'affection pour ces aventures qui se font près de chez soi ou en partant de chez soi mais c'est personnel.

Pour en revenir au sujet du débat, je pense que les détracteurs de l'apparition dans le magazine de récits de voyages accomplis au moyen d'un VAE ont pu réagir car avoir recours à de l'assistance peut remettre en question la définition que l'on se fait de l'Aventure qui est souvent associée à la difficulté et à la souffrance physiques. Or l'assistance réduit les difficultés physiques.
Ainsi à mon sens la question centrale est là : l'aventure passe t elle par la douleur et la souffrance?

Ma réponse étant non, je n'ai pas été choqué par cette brève voire elle ne m'avait pas du tout interpelé. Il s'agissait d'un voyage en vélo au Maroc. Je reconnais m'être posé des questions d'ordre pratique quant à l'autonomie et à la possibilité de pouvoir brancher le chargeur dans les zones reculées. Mais rien de plus.

Question subsidiaire : qu'en aurait-il été d'un voyage à dos de cheval dans la steppe mongole? Publiable dans CA ou pas?

Hors ligne

#41 01-10-2014 17:33:13

MichMich
Saumon
Inscription : 03-01-2011
Messages : 243

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Bonsoir,
Tout cela dépend si l'on fait souffrir ou non le cheval?

Hors ligne

#42 11-03-2015 02:07:25

grominet88
Grive musicienne
Inscription : 31-05-2009
Messages : 50
Site Web

Re : Le VAE a t il sa place dans Carnets d'Aventures ?

Personnellement, je pense que la VAE est une contrainte en voyage:

  - il faut recharger la batterie
  - si la batterie est vidée avant la fin de l'étape, il faut  continuer à pédaler pour terminer la journée avec le poids supplémentaire de la batterie par rapport à un vélo classique. Cela pèse combien une batterie d'un VAE?

Par contre cela peut permettre à des personnes non-sportives ( ou handicapées ) de faire quelques parcours pour ensuite utiliser un vélo classique.

Hors ligne

Pied de page des forums

Valid XHTML 1.0 Strict