Pagaie carbone démontable Werner

par Michael dans Pagaies 25 janv. 2013 modifié 28 janv. 2013 4438 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Pagaie kayak carbone démontable Werner Tybee CF

La Tybee fait partie da la gamme Touring loisir des pagaies de la marque Werner, c'est à dire plutôt l'entrée de gamme de cette marque réputée chez les kayakistes pour ses pagaies de qualité. Mais même dans la gamme loisir, les pagaies Werner s'inspirent des savoir-faire mis en oeuvre dans la gamme Performance : la pagaie testée est un bel objet dont on apprécie les qualités au premier coup d'oeil : racée, sans fioriture, légère.


Ses caractéristiques techniques :

- les pales : en nylon, renforcées avec du carbone, elles sont légères et semblent résistantes. Les pales relativement larges [surface de 608 cm2] et à angle élevé [dites "high-angle", voir plus bas], directement inspirée des pales des pagaies de la gamme Performance, font de la Tybee une pagaie typée pour une propulsion plutôt rapide et efficace. Mais attention, pour générer une propulsion plus rapide sans en patir, il faut aussi un plus gros "moteur", c'est à dire un effort et une puissance musculaire un peu plus importants que lorsqu'on utilise les formes très allongées des pales de pagaies classiques de kayak de mer. En comparant avec une pale plus étroite, on ressent assez bien la différence de comportement de la pagaie à chaque entrée dans l'eau : étant donné la plus large surface de la pale, l'eau exerce une plus grande résistance. Le mouvement global du pagayeur est donc un petit peu moins coulé, fluide qu'avec une pale plus étroite. Sur de longues navigations, cela pourrait avoir des conséquences (fatigue plus importante), notamment pour des petits gabarits ou des kayakistes débutants ou occasionnels. A contrario, un kayakiste un peu plus physique pourra peut-être assumer cette "charge" supplémentaire sans fatigue excessive et mettra alors à profit un rendement et une vitesse augmentés. A tester sur une itinérance longue... Je n'ai pas encore eu l'opportunité de tester la pagaie sur une mer agitée, mais on peut aussi penser que la largeur des pales peut avoir une double influence sur la stabilité de l'embarcation : les appuis volontaires seront plus efficaces, ceux involontaires seront plus déstabilisants. Là encore, tout dépendra de votre programme et de votre niveau (vous êtes expérimentés et vous aimez jouer dans les vagues, alors les pales larges vous apporteront certainement un plus ; vous privilégiez un comportement tranquille et stable, alors la pale large pourra s'avérer moins facile. A confirmer dans la pratique...). Enfin, la légère courbure des pales ajoute à l'efficacité de la propulsion et participe au touché agréable au contact de l'eau.

- le manche : il est droit, en carbone. 2 tailles de section (standard et petite) en fonction de la taille de la main du kayakiste. Le manche en carbone participe évidemment à la légèreté de l'ensemble de la pagaie. Il ne présente pas d'ovalisateur (ajustement de la section au niveau de la main fixe) qui permet en général une meilleure préhension de la pagaie par la main qui contrôle le croisement. Cette absence que l'on peut regretter permet néanmoins une utilisation plus aisée par les personnes qui contrôlent le croisement par la main gauche. Présence d'un pare-goutte classique (et efficace) en caoutchouc. En ce qui me concerne, j'apprécierais une section de manche un peu plus large (j'utilise la section standard) pour une préhension optimisée.

- Démontable : la Tybee est démontable en 2 brins, la jonction se faisant au milieu du manche. Le système d'emmanchement des 2 brins semble bien abouti et est à peine visible une fois monté, aucun jeu constatable, la pagaie est parfaitement rigide. Werner a mis au point ce système d'emmanchement [Smart-View System] qui permet d'ajuster l'angle entre les 2 pales : jusqu'à 90° de décalage dans un sens ou dans un autre (croisé gauche ou croisé droit), incrémentation tous les 15 degrés. Vous pourrez ainsi voir et adopter l'angle qui vous convient le mieux à l'usage...

D'un point de vue général, la légèreté de la pagaie est appréciable. Sur longue distance, cela aura son importance. Cela pourra peut-être compenser l'excédent de puissance que nécessite l'usage de pales relativement larges. A voir sur un périple longue distance... Le fait qu'elle se démonte en 2 brins sera un avantage en voyage, dans les transports...

Surface des pales : 608 cm2
Longueur x largeur des pales : 43 x 18.25 cm
Poids constaté en 220 cm : 950 gr.
Longueurs disponibles : de 205 à 230 cm (2 tailles de section de manche)
Prix approximatif : 185 €


Infos intéressantes dans http://select-kayaks.com/fr/faq/ :

- "hi angle"
> La pagaie est proche de la carène du bateau, la stabilité directionnelle est bonne. C’est le coup de pagaie dynamique : Les cadences sont élevées et la recherche de l’appui est importante. La puissance est l’objectif recherché pour faire soit des maoeuvres rapides, un entrainement physique, ou évoluer dans des conditions difficiles.

- "Low angle"
= pagayage bas : la main qui pousse est basse = sous le niveau des épaules. C'est le style qu'ont la plupart des pagayeurs. Pale longue pour une passée dans l'eau progressive (info Thierry Puyfoulhoux).
> La prise d'eau est plus soft et les cadences sont moins élevées. Le mouvement de la pagaie est plus circulaire. La stabitilité directionnelle sur les bateaux sans dérive ou gouvernail est moins bonne. Un style moins fatiguant pour les muscles et les articulations sur les longues sorties . Très bon également dans les pathologies du mal de dos !

- La taille des pales :
Celle-ci est fonction du niveau du pagayeur et de sa condition physique :
Large : pour les pagayeurs puissants et en bonne condition physique.
Medium : la taille la plus représentative, c'est la taille la plus polyvalente.
On peut comparer cela au braquet de vélo : une pale large prend beaucoup plus d'eau et la cadence sera plus faible et nécessitera donc plus de puissance. Avec une pale medium, la cadence peut augmenter sans avoir une forte puissance à développer.

- L'angle de croisement des pales :
A quoi ça sert ?
Nous devons cet angle de croisement aux coureurs de kayak de course en ligne. Ils se sont aperçus que les pales formant un angle de 90° l'une par rapport à l'autre offraient nettement moins de résistance aérodynamique que la pale aérienne. Cet avantage était encore plus marqué par vent de face ou une bonne partie de l'énergie du coup de pagaie était perdu pour pousser de l'air - sans parler de la diminution de la montée en cadence due à cette résistance !
Après des décennies de croisement à 90°, les angles ont été ramenés à :
60° sur la quasi-totalité des pagaies de 'touring'
55° en course en ligne
45° sur les pagaies 'white water'.

Cette diminution de l'angle a rendu le coup de pagaie plus confortable : les 30° ET 45° en moins ont permis de limiter le mouvement du poignet (droit principalement) responsable du pivotement.
Croisé gauche ou croisé droit ?
90% des gens sont croisés droit !

pale semi-large, nylon renforcée carbone, dite "high-angle"
pale semi-large, nylon renforcé carbone, dite "high-angle"

pale semi-large, nylon renforcée carbone, dite "high-angle"
pale semi-large, nylon renforcé carbone, dite "high-angle"

pale semi-large, nylon renforcée carbone, dite "high-angle", démontée en 2 brins
pale semi-large, nylon renforcé carbone, dite "high-angle"; pagaie démontable en 2 brins

système d'emmanchement [Smart-View ™ System] des 2 brins qui permet d'ajuster l'angle entre les 2 pales : jusqu'à 90° de décalage dans un sens ou dans un autre (croisé gauche ou croisé droit), incrémentation tous les 15 degrés.
système d'emmanchement [Smart-View System] des 2 brins qui permet d'ajuster l'angle entre les 2 pales : jusqu'à 90° de décalage dans un sens ou dans un autre (croisé gauche ou croisé droit), incrémentation tous les 15 degrés.

système d'emmanchement [Smart-View ™ System] côté femelle; a droite, le bouton que l'on pousse pour désanmancher les 2 brins ; à gauche, le trou qui permet de lire l'angle choisi.
système d'emmanchement [Smart-View System] côté femelle ; à droite, le bouton que l'on pousse pour désemmancher les 2 brins ; à gauche, le trou qui permet de lire l'angle de croisement des pales choisi.

Commentaires
(partager)